Paris: le chiffre Ifo en Allemagne plombe la tendance.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a accéléré son repli après la publication d'un indice Ifo mesurant le climat des affaires plus mauvais que prévu en Allemagne. L'indice CAC 40 - qui avait ouvert sur une baisse de seulement 0,6% - cède 0,8% à 4400 points.

L'indice de conjoncture calculé par l'institut Ifo a reculé à 106,2 ce mois-ci, contre 108,3 le mois dernier, alors que les économistes visaient au contraire une amélioration.

Si l'Ifo évoque un simple 'marasme estival', les équipes de Capital Economics estiment, elles, que ces chiffres montrent que la conjoncture a peu de chance de se redresser d'ici à la fin de l'année Outre-Rhin.

En France, le climat des affaires en France est quasi stable en août qui perd un point et se situe à son niveau d'avril dernier (101), légèrement au-dessus de son niveau moyen de long terme (100).

Les valeurs des produits de base et de l'automobile sont pour l'instant les principales victimes de ce regain d'aversion pour le risque qui n'a rien d'étonnant à la veille du discours très attendu de Janet Yellen à Jackson Hole.

A noter que les valeurs biotechnologiques sont elles aussi largement attaquées après avoir déjà subi de lourds dégagements hier à la Bourse de New York. DBV Technologies cède ainsi 4% tandis que Genfit perd 3%.

Orange a démenti les informations de presse faisant état, une fois de plus, d'un rapprochement partiel avec Vivendi. Challenges évoquait un projet d'accord comprenant des prises de participations de l'opérateur télécom historique français dans Canal + et Telecom Italia, au côté de Vivendi.

Le ministère de l'Environnement a démenti les informations rapportées hier par le Financial Times (FT) selon lesquelles la 'commission Royal', instituée en France à la suite du scandale de 'dieselgate' de Volkswagen, aurait omis des éléments négatifs pour Renault.

Eiffage a annoncé l'acquisition de la société de construction et de promotion immobilière belge Chris Vuylsteke, basée dans la ville flamande de Meulebeke. Créée en 1969, la cible emploie 160 personnes pour un chiffre d'affaires annuel d'environ 45 millions d'euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant