Paris : le chef de la brigade des stups dans la tourmente

le
2
Des dissensions internes règnent à la brigade des stups, logée dans le célèbre 36 quai des Orfèvres.
Des dissensions internes règnent à la brigade des stups, logée dans le célèbre 36 quai des Orfèvres.

Décidément, les temps sont durs dans les locaux de la prestigieuse brigade des stupéfiants de la préfecture de police de Paris. Déjà éclaboussée cet été par le scandale du vol de plus de 50 kilos de cocaïne depuis les armoires à scellés, l'une des unités d'élite du mythique 36 quai des Orfèvres est secouée depuis plusieurs semaines par de fortes dissensions en interne. En cause : la gestion humaine et managériale du chef de service, le commissaire Thierry Huguet, qui serait à l'origine, selon ses détracteurs et certaines organisations syndicales, d'un sentiment de "mal-être" partagé par un certain nombre de ses effectifs. Au cours des dernières semaines, plusieurs tracts émanant d'organisations syndicales ont mis en avant "une souffrance au travail", qui serait intimement liée "aux brimades injustifiées" de ce chef de service, coupable d'un "comportement méprisant". Des réunions pour tenter de pacifier l'ambiance Selon nos informations, deux réunions ont été organisées au cours des dernières semaines. La première en présence du directeur de la police judiciaire de Paris, Bernard Petit, et du chef des stups, la seconde en présence d'une intersyndicale. D'après plusieurs sources, outre des rapports humains difficiles en interne - qui ont donné lieu à des départs du service -, d'autres tensions seraient apparues entre la brigade des stups parisienne et l'office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS),...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 3 jan 2015 à 18:47

    Bien vu M2687...le problème c'est que ça fait vivre des institutions avec des milliers de fonctionnaires à tous les étages...On a 40% de foncs de trop en France...cherchez l'erreur...et en plus,combien d’Élus/Rentiers/Politicards/Mafieux, qui en croquent...voir les 50 Kg du 36, qui n'est que la partie visible de l'iceberg...

  • M2687570 le mercredi 24 déc 2014 à 09:02

    Une seule solution => légalisation => des flics qui bossent sur des choses sérieuses, l'argent qui va dans les caisses de l'état au lieu de permettre aux vermines des cités de rouler en bm et de financer l'EI