Paris lance un service de bus pour une "mairie mobile"

le
1
La Mairie de Paris met en place un bus dédié aux services publics. (Alija/Istock.com)
La Mairie de Paris met en place un bus dédié aux services publics. (Alija/Istock.com)

(AFP) - Apporter les services publics "dans les quartiers" pour lever les "barrières administratives": c'est l'objectif du service de bus "ma mairie mobile", expérimenté cette semaine par la ville de Paris dans les XIXe et XXe arrondissement.

"Nous souhaitons aller au plus près des quartiers, (...) toucher les gens qui n'osent pas se rendre en mairie à cause des barrières administratives, linguistiques", a expliqué Emmanuel Gregoire, adjoint à la Maire de Paris en charge des services publics, à l'issue d'une conférence de presse présentant le dispositif, lundi à Paris.

"En France, un bénéficiaire du RSA sur deux n'en fait pas la demande", a t-il poursuivi.

Des agents des services municipaux et des partenaires associatifs accompagneront les usagers dans leurs démarches administratives: télédéclaration, inscription sur les listes électorales, téléprocédure de demande de logement social... En revanche, les démarches d'état civil se feront toujours en mairie.

Le bus, à l'origine utilisé pour les sorties scolaires et fonctionnant au gaz naturel, a été rénové pour 15.000 euros.

Equipé de 4 ordinateurs, il dispose d'une rampe d'accès pour handicapés et peut accueillir une dizaine de personnes. Pour cette première expérimentation, le bus sera en service mardi, rue Jomard (XIXe) de 08H30 à 12H30 et de 13H30 à 16H00 puis mercredi, place du Maquis du Vercors (XXe) de 09H30 à 12H30 et de 13H30 à 17H00 et jeudi, rue Suzanne Masson (XIXe) de 11H00 à 12H30 puis de 13H30 à 18H30.

"Un premier bilan sera fait cet été", a précisé Emmanuel Grégoire qui souhaite "généraliser le principe" du dispositif et "l'étendre à d'autres arrondissements" s'il s'avère concluant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal il y a 12 mois

    Chasse aux potentiels électeurs de gauche ?