Paris lance 560 contrôles fiscaux après le scandale des Panama Papers

le
1
Le travail de l'administration fiscale, sur la seule année 2016, a déjà permis de rapporter à l'État plus de deux milliards d'euros d'impôts et de pénalités, selon Le Monde.
Le travail de l'administration fiscale, sur la seule année 2016, a déjà permis de rapporter à l'État plus de deux milliards d'euros d'impôts et de pénalités, selon Le Monde.

Après les révélations dans la presse, les actes. L'administration fiscale va contrôler la situation de 560 Français, dont le nom était apparu dans les Panama Papers, révèle

Le Mondejeudi matin. Ces Français sont soupçonnés d'avoir possédé ou de posséder encore des avoirs non déclarés à l'étranger, grâce à des montages financiers complexes et des sociétés offshore. Les services de Bercy emboîtent donc le pas au Danemark et à l'Islande, qui ont déjà annoncé publiquement leur volonté de mener de telles enquêtes.

« Les contrôles ont commencé, il s'agit de passer au scanner l'ensemble des dossiers », précise au Monde Christian Eckert, secrétaire d'État au Budget. Il y a sept mois, le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) avait révélé que des sociétés-écrans, mises au point par le cabinet d'avocat panaméen Mossack Fonseca, avaient servi à dissimuler de l'argent de centaines de contribuables. En 2013, avant que n'éclate le scandale, ajoute le journal, l'administration fiscale avait déjà dans son viseur 724 dossiers impliquant le Panama, ce qui avait représenté 3,8 milliards d'avoirs rapatriés. Une somme non négligeable. En tout, et sur la seule année 2016, le travail de Bercy a déjà permis de rapporter à l'État plus de 2 milliards d'euros d'impôts et de pénalités.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • milano12 il y a 2 semaines

    bla bla bla bla