Paris : la vidéosurveillance a permis 6800 interpellations

le
0

Depuis l'installation de la vidéoprotection à Paris, les agents de police ont eu recours 15.647 fois aux caméras de la direction de la sécurité de proximité. Les vols à la tire ou les escroqueries à la charité publique sont les délits les plus observés.

Dans des petites boites suspendues aux lampadaires, elles sont les yeux de Paris. Depuis leur installation en décembre 2011, les caméras du «plan de vidéoprotection» de Paris ont permis 6827 interpellations dans la capitale, selon la préfecture de police.

Parmi les victoires de la videoprotection, 1372 interpellations pour vol à la tire et 428 pour escroquerie à la charité publique. Plus grave, 23 personnes ont été prises en flagrant délit d'homicide ou de tentative d'homicide, 9 ont été interpellées pour viol. Deux salles de commandement de la préfecture peuvent visualiser les images en direct, d'où la nécessité du «flagrant délit».

Ces images sont conservées 30 jours et peuvent servir de preuves...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant