Paris: la tendance reste soutenue par le pétrole.

le
0

(CercleFinance.com) - La révision à la hausse de la croissance américaine au deuxième trimestre (troisième estimation) est plus robuste que prévu, à +1,4% contre +1,1%. Cette embellie n'a pas l'air de plaire aux marchés puisque le CAC40 voit son avance fondre à +0,75% (contre +1% avant le chiffre) et de moitié par rapport au zénith de la matinée inscrit vers 10 heures, à 4.504 points.

Ainsi la tradition du mois calendaire s'achevant au plus est respecté, à plus forte raison s'il s'agit d'une fin de trimestre.

Il y a aussi du 'mieux que prévu' du côté du chômage hebdomadaire américain, avec +3.000 à 254.000 contre +9.000 anticipé.

Manifestement, les marchés ne sont pas sortis de l'antilogique de 'bonne nouvelle = mauvaise nouvelle, et réciproquement'.

L'Euro-Stoxx50 ne gagne plus que 0,6% à 3.010 points, malgré la furia haussière des valeurs pétrolières, après l'accord surprise d'Alger (réduction de la production allant de -1 à -1,5%, sans précision sur qui fera l'effort), conclu après un intense tir de barrage d'affirmations mensongères durant 48 heures pour accréditer l'inéluctabilité de l'échec du sommet informel.

Le baril affiche toujours +5% par rapport à mercredi après-midi et Technip reste en tête du CAC40 avec +6%, devant Total (+4%). En hausse d'environ 9%, CGG et Vallourec dominent le SBF 120, devant Neopost (+5,5%) qui effectue un singulier 'come back' après le trou d'air de la veille.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant