Paris : la manifestation anti-avortement a débuté

le
0
Paris : la manifestation anti-avortement a débuté
Paris : la manifestation anti-avortement a débuté

Les opposants anti-avortement, galvanisés par «l'exemple espagnol», manifestent ce dimanche à Paris alors qu'est débattu lundi à l'Assemblée Nationale un amendement visant au contraire à assouplir en France le recours aux Interruptions volontaires de grossesse (IVG). Plusieurs milliers de personnes ont pris le départ d'une «Marche pour la vie», visant notamment à dénoncer une tentative de «banaliser totalement» l'interruption volontaire de grossesse en France. 

Ces manifestants, souvent venus en famille, ont quitté la place Denfert-Rochereau peu après 15h en direction des Invalides, aux cris de «Oui à la vie» ou encore «Viva Espana»

Un sénateur espagnol en tête du cortège

Un senateur espagnol du PP, co-rédacteur du projet de loi anti avortement, en tête de cortège pro Life de Paris | pic.twitter.com/ATrWx0uNeb? T Quinault Maupoil (@TristanQM) January 19, 2014

Les anti-avortements rassemblés par une quinzaine d'associations, exaltent l'initiative espagnole visant quasiment à supprimer l'avortement.

Pour saluer le projet de loi selon eux «avant-gardiste» du gouvernement espagnol, de nombreux participants étaient vêtus de rouge et or, les couleurs du drapeau de l'Espagne.

Le témoignage de notre envoyée spéciale, Flora Genoux

Pce Denfert Rochereau, à la manif anti-avortement, des drapeaux espagnols et des poussettes. pic.twitter.com/LkPqUdr493? Flora Genoux (@floragenoux) 19 Janvier 2014

Les manifestants s'insurgent à l'inverse contre une disposition du projet de loi sur l'égalité entre hommes et femmes relative au droit à l'information en matière d'IVG et contre un amendement socialiste, passé en commission, supprimant l'idée de la nécessaire «situation de détresse» de la femme pour pouvoir recourir à l'IVG.

La suppression de cette notion revient à «une banalisation totale de l'avortement et une dénégation du droit à la vie inscrit dans le code civil», a dénoncé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant