Paris : la liste des candidats UMP au Sénat sème la discorde 

le
0
Six des huit maires d'arrondissement dénoncent un choix fait «sans aucune consultation».

Au Parc des Princes, un soir de match, il y a quelques semaines, la ministre des Sports, Chantal Jouanno, est présentée à un investisseur, poids lourd du football. La conversation débute, mais, vite, Jouanno l'interrompt : «Vous savez, je suis ministre des Sports, mais je vais vite devenir sénateur de Paris.» Cette assurance sera-t-elle payante ? Pour l'instant, la conseillère régionale d'Ile-de-France semble bien partie pour gagner son pari.

Mardi soir, à l'Élysée, lors d'une réunion d'arbitrage sur les élections sénatoriales, présidée par Nicolas Sarkozy et en présence de François Fillon et des principaux responsables de l'UMP et du Sénat, Chantal Jouanno a été désignée tête de liste, suivie des sénateurs sortants, Philippe Dominati et Catherine Dumas, et de Daniel-Georges Courtois, ex-conseiller du premier ministre, élu dans le XVe arrondissement. Pour cette quatrième place éligible, Brice Hortefeux a défendu un ex-conseiller de l'Élysée, lui aussi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant