Paris: la consolidation l'emporte, DJ en contact des 20 000

le
0

(CercleFinance.com) - Pilotage des cours de haute précision à Wall Street: le Dow Jones a été stoppé (personne ne s'opposait à sa hausse) très exactement au contact des 19.988Pts (zénith historique testé la veille vers 16H).

Tous les médias financiers tiennent les épargnants en haleine avec les 20.000Pts sur le Dow Jones depuis vendredi dernier et il s'agit probablement de faire durer le suspense 48H de plus.

La hausse de +0,7% des reventes de logements anciens (-meilleur score depuis février 2007) ne parvient même pas à remotiver les acheteurs outre-Atlantique.

Donc pas de nouveau record -même symbolique- pour les indices US (-0,1% pour le 'S&P', -0,2% pour le Nasdaq... donc pas de stimulus haussier pour les places européennes: ce qu'une séance a fait (sans raisons très probantes), la suivante le défait.

Le CAC40 cède 0,4% vers 4.830Pts après être revenu à la case départ (-0,6% vers 4.821 vers 13H10), ce qui effaçait les +0,56% gagnés la veille, de même pour l'E-Stoxx50 qui lâche -0,4% (à 3.266) après +0,25% mardi.

La consolidation semble donc l'emporter pour des raisons guère plus évidentes que l'embellie de la veille: pour autant,'les marchés conservent la dynamique mise en place après l'élection de Donald Trump. A l'approche de la fin d'année, certains seuils symboliques tentent d'être dépassés, comme les 20.000 points sur le Nikkei ou le Dow Jones', commente-t-on chez Aurel BGC.

Les stratèges de Barclays Bourse observent quant à eux que les volumes semblent diminuer à l'approche de la résistance majeure moyen terme des 4.950 points.

'Dans ce contexte, nous notons surtout quelques prises de profits sans une réelle volonté d'arbitrage entre les secteurs', explique le gérant, davantage partisan d'une consolidation horizontale.

Concernant les indicateurs, le marché prendra connaissance des stocks hebdomadaires de pétrole (en fin d'après-midi).

Sur le marché des changes, l'euro avance de 0,5% environ face au dollar à 1,0445, tandis que le baril végète (en attendant les stocks) autour de 53,5$.

Enfin, du côté des valeurs vedettes, aucun écart n'est supérieur à +1%: Publicis gagne +0,9%, Cap Gemini et Bouygues affichent +0,6%; Vivendi (+0,2%) poursuit son offensive sur Mediaset.

Vivendi a annoncé hier après séance avoir franchi les seuils de 20 et 25% du capital (25,75%) du groupe de media italien.

Toujours sur l'indice phare, Alstom (stable) a acquis la société britannique Nomad Holdings, qui opère sous la marque Nomad Digital et propose notamment du 'Wifi' embarqué pour les voyageurs et les services associés de connectivité. Le montant de cette opération n'a pas été dévoilé.

A noter également la très bonne tenue de Fountaine Pajot, dont le titre grimpe de 6,7% au lendemain de la publication de comptes annuels marqués par une forte progression de la rentabilité et une hausse de 14,6% du chiffre d'affaires.

Recylex et Gaztrans font jeu égal avec +6,7%, devant Mersen avec +3,5%.

Airbus ferme la marche au sein du CAC40 avec -1,3%, Accor qui continue de pâtir de craintes concernant la contraction des flux de touristes en Europe lâche 1,2%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant