Paris : l'UMP critique le bilan de Bertrand Delanoë

le
0
Dix ans après l'élection du maire socialiste, les Parisiens semblent satisfaits? sauf en matière de logement, de sécurité et de circulation.

En 2001, la gauche parisienne militait pour que Bertrand Delanoë, qui avait battu Philippe Séguin et Jean Tiberi, les fasse «changer d'ère». Dix ans plus tard, le maire socialiste de la capitale juge, satisfait, qu'à Paris «on respire un air démocratique relativement frais». Début mars, il a précisé que, pour cet anniversaire -fêté vendredi soir au gymnase Japy, dans le XIe arrondissement-, il ne souhaitait «pas de célébration» mais «un bilan» et «des réflexions pour les années à venir». Car, si Delanoë a répété qu'aux prochaines municipales de 2014 il ne sera «pas candidat», il compte bien «donner des idées». «J'espère ne pas être un élément perturbateur», a-t-il plaisanté devant Anne Hidalgo, sa première adjointe PS, favorite pour lui succéder. À droite, le futur candidat n'est pas encore connu non plus. Mais le nom de François Fillon est parfois évoqué. «Je suis flatté de voir qu'on pense à moi, mais ce n'est absolument pas d'actual...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant