Paris : l'île Saint-Louis envahie par Airbnb

le , mis à jour le
2
Ile Saint-Louis, Paris.
Ile Saint-Louis, Paris.

"Ici, c'est un défilé perpétuel, tout le monde fait n'importe quoi ! Ils arrivaient jour et nuit, 24 heures sur 24. Ils tapaient à la porte de la loge, croyant que c'était la réception de l'hôtel." Fêtes en fin de semaine, ramdam des entrées et sorties, dérangements en tout genre... la gardienne de cet immeuble de l'île Saint-Louis, situé à proximité de la rue des Deux-Ponts, confie son quotidien à Médiapart. Le propriétaire de l'immeuble, apprend-on dans l'article, a été condamné. Progressivement, de nombreux appartements ? et parfois des immeubles entiers ? anciennement dédiés au logement, deviennent des pied-à-terre pour touristes de passage.

Selon une information du Figaro

, la rue Saint-Louis-en-l'Ile compterait 97 appartements disponibles à la location sur Airbnb ou l'un de ses concurrents, alors qu'il n'y a que 90 chambres d'hôtel sur toute l'île. 17 % des logements de l'île Saint-Louis sont offerts à la location "collaborative". Et 44 % des propriétaires ont recours au site Airbnb ou à ses concurrents pour arrondir leurs fins de mois. En 2015, Airbnb comptait 50 000 logements parisiens contre 4 000 en 2012. On estime qu'il y en aura 80 000 en 2016.

"Sur 60 000 offres Airbnb, 20 000 ne sont pas légales"

L'AhTop (Association pour un hébergement et un tourisme professionnels), créée en juillet dernier, revendique déjà 30 000 adhérents parmi...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.