Paris: l'emploi US repousse les risques de hausse de taux.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris termine dans le rouge avec un CAC 40 en baisse de 0,42% à 4301,24 points. Le repli était de près de 1,6% juste après la publication des chiffres de l'emploi américain. Les opérateurs reconnaissent au rapport le mérite de repousser la perspective d'une hausse de taux directeurs outre Atlantique.

Wall Street est en légère baisse malgré la statistique décevante de l'emploi pour le mois d'avril, marquée par des créations de postes bien moins nombreuses que prévu. Le Dow Jones recule de 0,1% à 17.646 points tandis que le Nasdaq perd 0,4% à 4699 points.

L'économie américaine a créé nettement moins d'emplois que prévu en avril. Le mois dernier, ce sont 160.000 emplois non agricoles qui ont été créés aux Etats-Unis d'après le Département du Travail, alors que les économistes anticipaient en moyenne 200.000 créations de postes.

Le taux de chômage est resté inchangé d'un mois sur l'autre à 5%, alors que les analystes attendaient un reflux à 4,9%. D'après le Département du Travail, les secteurs dans lesquels les créations d'emplois ont été les plus nombreuses le mois dernier ont été les services professionnels, la santé et la finance.

Pour les analystes de Natixis, ce chiffre n'est pas assez bon pour permettre une hausse de taux de la Fed en juin, ce qui les conduit à attendre un relèvement en juillet.

Du côté des valeurs, Rubis se met en évidence (+4,2%) à la faveur de commentaires favorables de Berenberg qui continuent de juger la valorisation du titre attractive. Le bureau d'études dit s'attendre à un nouvel exercice 'excellent' en 2016, anticipant une croissance du bénéfice par action (BPA) de 17% après une hausse de 33% en 2015.

ArcelorMittal a annoncé un chiffre d'affaires de 13 399 millions d'euros au 1er trimestre 2016, contre 17 118 millions d'euros au 1er trimestre 2015.

Le groupe a enregistré une perte nette de 0,4 milliard de dollars, par rapport à une perte nette de 6,7 milliards de dollars au 4ème trimestre 2015. Sur l'Europe, il a annoncé une chute de l'Ebitda de 34% à 328 millions d'euros au premier trimestre 2016 par rapport au trimestre précédent.

Bryan Garnier réaffirme sa recommandation 'achat' sur Altice et sa valeur intrinsèque ('fair value') de 16,3 euros, après la présentation par sa future filiale Cablevision de résultats trimestriels jugés 'robustes' et 'encourageants'.

Le câbloopérateur américain a dévoilé des revenus en hausse de 1,6% à 1,6 milliard de dollars, en ligne avec l'estimation du broker.

UBS réaffirme sa recommandation 'achat' sur HSBC, après la publication par le groupe bancaire de 'chiffres rassurants dans un marché difficile' au titre du premier trimestre.

A 5434 millions de dollars, le profit imposable ajusté a battu le consensus de 11%, avec des revenus meilleurs que prévu de 2% et des coûts inférieurs aux attentes de 6%.

Tout en réaffirmant son opinion 'sous-performance' sur Air France-KLM, Credit Suisse relève son objectif de cours de 5,7 à 6,6 euros après un premier trimestre de la compagnie aérienne qu'il juge encourageant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant