Paris : l'église Sainte-Rita échappe (pour le moment) à sa démolition

le
0
Rachetée par un promoteur immobilier, l'église Sainte-Rita est menacée de démolition.
Rachetée par un promoteur immobilier, l'église Sainte-Rita est menacée de démolition.

 

Ambiance électrique à Sainte-Rita. Vendue il y a trois ans à un promoteur immobilier, l'église gallicane parisienne vit ses derniers jours. Mais qu'à cela ne tienne, ils sont plus d'une cinquantaine à faire blocus devant cette paroisse du 15e arrondissement de Paris, depuis lundi. Quelques irréductibles, riverains, paroissiens d'ici ou d'ailleurs, mais aussi élus du quartier, qui « attendent un miracle » de Sainte-Rita, patronne des causes désespérées. Quitte à provoquer le destin.

Mardi matin, 6 heures, les ouvriers du chantier, refoulés la veille, entament discrètement les travaux préparatoires. Les palissades installées, les riverains se réveillent à peine. Les premiers arrivés s'interposent, élus en tête, dont Philippe Goujon. Le ton monte. La police doit intervenir. Le député-maire (LR) du 15e assure avoir été menacé avec un marteau. Et d'ajouter qu'une adjointe, brutalisée, avait dû rentrer chez elle « traumatisée » alors qu'elle « venait d'accoucher ». S'ensuit un démenti formel de la société Garibaldi, acquisiteur des terrains. Pas suffisant cependant pour que la démolition ne s'engage.

En effet, au-delà des possibles injures, menaces et coups portés, c'est l'irrégularité de la démarche qui est contestée. « Les travaux ont commencé à 6 h 30 au lieu de 7 heures (l'heure réglementaire), aucune règle de sécurité n'a été respectée, les travaux empiétaient sur la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant