Paris : l'aménagement des voies sur berges divise de nouveau

le
3

La mairie ouvre un site pour que les Parisiens proposent des réaménagements pour les voies sur berges rive droite. Les opposants à la piétonnisation relancent, eux, une pétition en ligne pour défendre l’accès aux voitures.

Et c’est reparti pour un grand débat parisien entre défenseurs des piétons et partisans de la voiture! Après le réaménagement piéton de la rive gauche mis en place à l’été 2013 par la maire de Paris, Anne Hidalgo lance la concertation pour la piétonnisation de la rive droite. A peine un mois après le vote du projet au Conseil de Paris, prévu pour l’été 2016, les habitants de la capitale sont appelés à faire leurs suggestions en ligne.

Depuis ce lundi, le site participatif de la mairie accueille un espace dédié où les internautes disposent de cinq semaines pour suggérer les installations les plus pertinentes. Un projet présenté par Anne Hidalgo comme «l’acte II de la reconquête des berges de Seine». Si les réaménagements restent à déterminer, la zone à piétonniser est déjà clairement établie. Les riverains ne pourront choisir qu’entre deux options, comme l’évoque Le Parisien.

Promenade piétonne sous le tunnel des Tuileries

La première s’étend sur 1,5 km, reliant le Châtelet au Pont de Sully, tandis que la seconde, deux fois plus étendue, permettrait de relier les Tuileries au port de l’Arsenal. Une version longue qui fait grincer les dents des opposants au projet, qui souligne que le tunnel des Tuileries, intégré dans ce parcours, se prête assez mal aux joies de la promenade pédestre ou à vélo. Une chose est sûre, les défenseurs de la circulation automobile n’ont pas dit leur dernier mot.

L’association 40 millions d’automobilistes vient ainsi de réactiver son site «Non à la fermeture des voies sur berge» où elle invite les anti-piétonnisation à signer une pétition en ligne. D’ailleurs, l’opposition municipale ne se prive pas de souligner les risques de report de circulation qui feront suite à la fermeture d’un large tronçon des quais bas de la voie express Georges Pompidou. Le maire du Ier arrondissement, Jean-François Legaret, craint notamment un engorgement du côté du Châtelet. Pour l’instant, l’ouverture de la nouvelle promenade des quais est programmée pour l’été 2016.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mpincon le lundi 22 juin 2015 à 18:42

    Encore une idée stupide du Maire de Paris ! Appamée

  • M422945 le lundi 22 juin 2015 à 18:41

    Pour mémoire, l'origine de la voie Georges-Pompidou remonte à 1966, lorsque la décision fut prise de réunir plusieurs tronçons afin de réaliser une voie rapide continue à travers tout Paris. Baptisée simplement « Voie sur berge Rive Droite ». C'est une voie dédiée à la circulation automobile. Alors, l'offensive de Mme Hidalgo n'est pas tant une "reconquête des berges de Seine» qu'une conquête ! Imaginez le désastre écologique provoqué par tous ces moteurs qui s'arrêtent & démarrent...

  • dotcom1 le lundi 22 juin 2015 à 14:37

    On a vu les pics de pollution qu'entraînait la politique anti-automobile de la Mairie. Il est urgent d'y mettre un terme avant le sommet de la Terre prévu en fin d'année s'ils ne tiennent pas à faire la une des journaux.