Paris juge excessives les craintes sur l'économie espagnole

le
0

PARIS (Reuters) - Les craintes actuellement exprimées sur l'économie espagnole sont "excessives", a déclaré mercredi la porte-parole du gouvernement français, Valérie Pécresse.

"Nous jugeons les craintes qui s'expriment aujourd'hui sur la santé économique de l'Espagne excessives", a-t-elle dit lors du compte rendu du conseil des ministres.

"Nous pensons que le gouvernement de Mariano Rajoy est en train de mener une politique de réformes structurelles courageuses, nécessaires, qui est de nature à améliorer la croissance potentielle de l'Espagne et à provoquer le redressement espagnol", a-t-elle ajouté.

Pour Valérie Pécresse, qui est aussi ministre du Budget, les inquiétudes vis-à-vis de l'Espagne viennent essentiellement du fait que celle-ci n'avait pas pu tenir son objectif de réduction de ses déficits publics à 6% du PIB en 2011.

Les tensions liées à la crise de la dette ont été ravivées ces derniers jours par les inquiétudes suscitées par les finances publiques espagnoles, après la révision à la hausse des prévisions de déficit du gouvernement de Mariano Rajoy. La Bourse de Paris a chuté de 3% mardi, tandis que le rendement de la dette à 10 ans de l'Espagne frôlait 6%.

Valérie Pécresse a estimé que ce devait être, pour les Français, en pleine période d'élection présidentielle, une "preuve supplémentaire" de la nécessité de tenir les engagements de réduction des déficits

"Le redressement des finances publiques est une condition première du retour de la croissance", a-t-elle ajouté.

Le président Nicolas Sarkozy, candidat à un second mandat, n'a de cesse d'accuser son principal adversaire, le socialiste François Hollande, de vouloir rouvrir les vannes de la dépense publique et augmenter les impôts.

"Les hausses d'impôts comme le propose le programme de François Hollande ne peuvent être envisagées qu'en dernière extrémité et des chocs fiscaux sont, eux, de nature à plonger des pays dans la récession", a estimé Valérie Pécresse.

Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet et Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant