Paris : interpellations lors de la manifestation contre le mariage gay

le
1
Paris : interpellations lors de la manifestation contre le mariage gay
Paris : interpellations lors de la manifestation contre le mariage gay
Plusieurs centaines d'opposants au mariage homosexuel ont défilé jeudi soir à Paris pour la troisième soirée consécutive en direction de l'Assemblée nationale, où le projet de loi est examiné en seconde lecture et alors que les discussions devraient s'achever dans la nuit. Partis comme la veille du métro Sèvres-Babylone, dans le centre de Paris, vers 19 h 40, les manifestants, 2 900 selon une source policière, 6 000 selon les organisateurs, agitant leurs drapeaux roses et bleus habituels, scandaient «Hollande, ta loi, on n'en veut pas !» Quelques incidents ont émaillé la fin de la manifestation.

Dans l'après-midi, la porte-parole des opposants au mariage homosexuel, Frigide Barjot, avait demandé au gouvernement de «mettre hors d'état de nuire» les fauteurs de troubles qui ternissent l'image du mouvement. «Pour que le climat s'apaise, il faut empêcher les fauteurs de trouble de nuire», avait-elle expliqué.

Une dizaine de personnes interpellées

Le défilé est arrivé aux Invalides peu après 21 heures, où plusieurs parlementaires de droite ont pris la parole avant d'entonner la Marseillaise avec la foule. «On reste convaincus, joyeux, non violents, on ne veut blesser personne mais nul ne nous retirera la force et le rayonnement de nos convictions», a notamment lancé le député UMP Hervé Mariton au micro. Les manifestants ont commencé à se disperser vers 21 h 40.

De petits groupes de manifestants, essentiellement des jeunes, ont alors fait face aux CRS, criant parfois «CRS collabo» ou «CRS SS», et leur jetant des projectiles (canettes, bouteilles...) Ces provocations ont entraîné des charges des CRS, présents en grand nombre pour tenter de disperser les manifestants, occasionnant des mouvements de foule sur l'esplanade des Invalides. Personne n'a été blessé a priori et il n'y a pas eu d'affrontement. Vers 23 h 20, une dizaine de personnes avaient été interpellées. Selon divers témoignages de manifestants, des...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 19 avr 2013 à 15:16

    FH a ouvert la boite de "pandore" et l’ombre de la déchéance se répand inexorablement sur l’humanité ! Croyez-vous que l’on puisse défendre les vraies valeurs de la famille, devant de telles ignominies…TOUS les "dérapages" vont être permis…et TOUT va déraper ! Et voila comment l’inconscience et l’inconsistance d’une poignée d’individus mal dans leur peau, nous amène à l’éclatement de nos civilisations ! François, ce n'est pas joli ce que tu fais là, et RESPONSABLE TU SERAS !...