Paris : huit ans requis contre un apprenti jihadiste français retrouvé au Mali

le
0
Paris : huit ans requis contre un apprenti jihadiste français retrouvé au Mali
Paris : huit ans requis contre un apprenti jihadiste français retrouvé au Mali

Fin 2012, Djamel Benhamdi, un Franco-algérien de 36 ans, part au Mali pour rejoindre des groupes islamistes qui mènent une offensive contre les forces gouvernementales. En mars 2013, il est trouvé par les militaires français de la force Serval à la sortie d'une grotte et il explique alors ne pas avoir adhéré aux thèses islamistes.

Mardi, le parquet de Paris a tout de même requis 8 ans d'emprisonnement contre cet apprenti jihadiste. Sa famille a notamment décrit sa radicalisation à partir de 2005. Un Français qui a combattu dans les rangs d'Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), Gilles Le Guen, a même affirmé, après sa propre arrestation, avoir vu Djamel Benhamdi les armes à la main. La décision a été mise en délibéré au 12 novembre. 

Le prévenu a changé sa version des faits

La trajectoire de Djamel Benhamdi entre son départ au Mali et son retour en France aux mains de l'armée semble incertaine. Durant l'audience, il a livré un récit confus sur les conditions de son voyage et de son séjour au Mali. Ce qui certain est qu'il a été retrouvé le 1er mars 2013 à la sortie d'une grotte de la vallée de l'Ametai, au nord-est du pays, pour aller au devant de militaires français de la force Serval. 

Il n'a alors ni mangé, ni bu depuis trois jours et est à bout de forces. Les militaires, craignant un kamikaze, le forcent à se déshabiller avant de l'interpeller. Interrogé, il avance qu'il a rejoint le Mali pour faire le jihad mais qu'il n'a pas adhéré aux conceptions des groupes islamistes. Durant l'audience de mardi, il est revenu sur ses propos et affirme avoir rejoint le Mali pour y prendre des cours de récitation du Coran mais en aucun cas pour y combattre. 

Il aurait été enlevé par des jihadistes, qui l'auraient retenu pendant plusieurs semaines. Deux de ses amis ont pourtant assuré l'avoir accompagné à l'aéroport le jour de son départ vers le Mali et ont témoigné de son désir de faire le jihad. Djamel ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant