Paris : Hidalgo face à la gauche radicale

le
0
Assurée d'être désignée par les militants PS mercredi, la candidate doit encore s'assurer d'un rassemblement le plus large possible à gauche. Son talon d'Achille.

En septembre, Anne Hidalgo avait lancé son association de campagne, Oser Paris, officialisant une candidature à la mairie de Paris préparée depuis des années. À l'époque, elle se demandait si Jean-Marie Le Guen allait concourir contre elle lors d'une primaire. Mais le député de Paris a renoncé, apportant son soutien à la première adjointe du maire sortant, Bertrand Delanoë.

L'entourage d'Anne Hidalgo l'assure, «il n'y a eu ni rencontre ni accord entre Jean-Marie Le Guen et François Hollande...». Lors d'un débat avec Nathalie Kosciusko-Morizet sur BFMTV dimanche, l'intéressé a précisé qu'un accord avait été trouvé avec Hidalgo pour qu'il se concentre sur son sujet de prédilection, le Grand Paris... Quoi qu'il en soit, le terrain est dégagé pour la candidate, qui passe mercredi le seuil s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant