Paris hausse le ton contre le Hezbollah

le
0
La France va engager des pourparlers avec ses partenaires européens en vue de sanctionner le Hezbollah, mis en cause mardi dans un attentat perpétré en Bulgarie qui avait fait six morts, en juillet dernier.

Traditionnellement prudente face au Hezbollah, la France a décidé de réagir mercredi au lendemain de la déclaration bulgare désignant le mouvement chiite libanais comme responsable d'un attentat anti-israélien perpétré en juillet 2012, ayant coûté la vie à six personnes.

«Nous avons bien pris note des déclarations du ministre de l'Intérieur bulgare et nous en tirerons les conséquences, en coordination avec nos partenaires européens», a déclaré mercredi le porte-parole du Quai d'Orsay. Outre six tués, dont cinq Israéliens, l'attentat survenu le 18 juillet dernier à l'aéroport de Bourgas, dans l'est de la Bulgarie, avait fait une trentaine de blessés.

Actifs depuis longtemps sur ce dossier, les États-Unis ont immédiatement félicité mardi leur «am...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant