Paris: hausse générale (actions/obligs), Londres euphorique.

le
1

(CercleFinance.com) - Paris double la mise après les +2,6% gagnés la veille, soit +5,2% en 48H avec 4MdsE échangés (à 4.195Pts).

Le CAC40 a affiché jusqu'à +3% de hausse à 4.205Pts et l'E-Stoxx50 prend +2,65% à 2.832, l'Euro-Stoxx +3% grâce à Londres qui s'envole de +3,6% à 6.360Pts (le FT-100 revient dans le vert sur l'année 2016, seul parmi les grands indices européens).

Wall Street n'est pas en reste avec une hausse confortable à mi-séance: +1,35% sur le Dow Jones, +1,5% sur le S&P500 à 2.066,5 et +1,65% sur le Nasdaq à 4.768.

Notons que le 'S&P' efface déjà plus de 50% du terrain perdu depuis jeudi dernier.

Une nouvelle accélération à la hausse n'est pas à exclure jeudi dans le cadre d'opérations d'habillage de bilan de fin de 1er semestre.

'Certains commencent à évoquer une possible baisse de taux de la Fed pour contrer les répercussions du Brexit', indiquait un opérateur ce matin.

'La réaction des marchés nous offre une réelle opportunité pour nous positionner sur des valeurs qui nous paraissent prometteuses à long terme, et à des prix relativement intéressants', estime de son côté Paras Anand, le responsable de la gestion actions européennes de Fidelity International.

Pour autant, 'la période d'incertitude politique qui s'est ouverte ne manquera pas d'engendrer des répliques à la violente secousse boursière de vendredi', tempère-t-on chez Barclays Bourse.

Du côté des indicateurs, le chiffre des revenus des ménages US s'établit à +0,2% et celui des dépenses à +0,4%... ce qui fait chuter le taux d'épargne de -0,1% à5,3%.

Sur le front de l'inflation le 'PCE' très surveillé par la FED s'établit à +0,9% en données brutes et +1,6% hors énergie.

Les promesses de vente de logements neufs ont reculé de 3,7% d'après le National Association of Realtors (NAR), alors que les économistes anticipaient un repli de -2% tout au plus.

L'Euro remonte face au dollar, vers 1,1100, tandis que le baril de WTI s'adjuge +1 à 48,2$ dans l'attente de la publication des chiffres de l'AIE concernant les stocks hebdomadaires de pétrole.

Comme tout montait ce mercredi, les marchés obligataires étaient également orientés à la hausse avec une nouvelle détente des rendements des dettes périphériques (mode 'risk on'), notamment des 'bonos' espagnols (-7Pts à 1,26%) puis des 'BTP' italiens (-3ts à 1,30%).

Nouveau record également sur le '10 ans' japonais à -0,2360% puis les Bunds allemands à -0,125%(-1,5Pt de base).

Sur le front des valeurs, les pétrolières ont le vent en poupe avec +3,8% sur Total et +4,75% sur Technip, +9,2% sur Vallourec.

Le titre Alstom grimpe de 6,1% après la signature d'un contrat en Italie portant sur 150 trains (soit une enveloppe de 4,5MdsE pour le consortium formé d'Alstom et Hitachi) puis de rumeurs de prolongation d'une ligne de métro à Dubaï pour 2,6Mds$.

Goldman Sachs passe à l'achat sur Alstom.

Les sociétés liées au tourisme comme Accor ont d'abord reculé ce matin, pénalisées au lendemain du triple attentat-suicide perpétré à l'aéroport Atatürk d'Istanbul... mais au final, le N°1 mondial grimpe de +2,2%, ADP de +1,85%.

Euler Hermès -stable- était pénalisé par un abaissement de recommandation de HSBC.

Peugeot (-1,1%) et Faurecia (-1,05%) faisaient cavalier seul à la baisse.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • patr.fav il y a 9 mois

    Traité UE-Canada : Juncker favorable à une adoption sans avis des parlements nationaux