Paris garde son trône, l'OL ne lâche rien

le
0
Paris garde son trône, l'OL ne lâche rien
Paris garde son trône, l'OL ne lâche rien

Paris s'accorde le Classique, l'OL n'oublie pas le titre du côté de Guingamp, Monaco et l'ASSE se neutralisent, tandis que Bordeaux se relance dans la course à l'Europe. Coup de folie à Lille où le LOSC plante trois buts, alors qu'en bas de tableau, Lorient et Toulouse se battent pour gagner la dernière place de relégable. Bref, on a passé un excellent week-end de Ligue 1.

L'analyse du week-end
Non, la Ligue 1 n'est pas un championnat soporifique où l'on s'ennuie week-end après week-end. Ce week-end de Pâques l'a d'ailleurs confirmé, en France on sait marquer des buts. Sur les pelouses de l'Hexagone, les filets ont sévèrement tremblé ces trois derniers jours. Pas un match au score vierge, 37 buts marqués (meilleur score depuis 2007/08), le spectacle était au rendez-vous. On peut le dire, on s'est régalé. Et pas seulement avec du chocolat.
Vous avez raté Bordeaux-Lens et vous n'auriez pas dû
Quand on en est à 0-0 à dix minutes de la fin d‘un match, on est en droit de commencer à parler de match de merde. Et pourtant, ce Bordeaux-Lens de dimanche après-midi en est la parfaite exception. Après 80 minutes de disette offensive, les supporters bordelais peuvent exulter lorsque Mariano délivre enfin Chaban-Delmas. Une exultation qui prend fin six minutes plus tard, quand Chavarría remet les deux équipes à égalité et permet aux Lensois d'oublier un peu la Ligue 2 qui leur tend les bras. Pour Bordeaux, la victoire semble s'envoler jusqu'à ce que Maurice-Belay, entré vingt minutes plus tôt, vienne inscrire le but de la victoire, à la toute fin du temps additionnel. Le bon, cette fois. Trois points qui permettent aux hommes de Sagnol de rêver encore d'Europe, alors que Lens doit se faire une raison, ils joueront le vendredi soir la saison prochaine.
L'équipe du week-end
Sur la pelouse de Guingamp, l'OL n'a pas tremblé. Dominateurs, les hommes de Fournier sont allés chercher leur victoire comme des grands, pour rester collés aux basques du PSG en tête du classement. Une victoire extrêmement importante pour la suite de la saison. Surtout, l'OL a su faire sans certains joueurs - Gonalons, Jallet ou Gourcuff -, preuve que même avec un...





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant