Paris garde la tête, le GYM tonique

le
0
Paris garde la tête, le GYM tonique
Paris garde la tête, le GYM tonique

Serein, le PSG n'a eu aucun mal à conserver son trône, là où ses adversaires directs ont montré plus de difficultés. Sinon, l'OM patine, tandis que Nice savoure sa dérouillée bordelaise. Septième journée, ce n'est que le début des choses sérieuses.

L'analyse définitive : Paris domine sans forcer

Nouveau matin sur la planète Ligue 1, sans que le changement n'ait gagné le classement. Oui, le PSG est encore leader. Et risque de le rester. Face à Guingamp, les Parisiens n'ont pas, malgré le score, fourni une prestation des plus étincelantes. Mais en repartant avec un trois zéro dans les sacoches, les hommes de Blanc ont une nouvelle fois affirmé qu'il ne leur fallait pas forcément écraser l'adversaire pour se porter au-dessus de la masse. Facile et sans effort, le PSG emmené par Pastore, Di María et Zlatan marque, gagne, sans qu'aucun élément ne vienne troubler sa progression vers les sommets. La seule inquiétude parisienne, qui résidait dans le mutisme de son Suédois, s'est même envolée grâce à un but (et un penalty raté en fin de match). Certes, Paris n'est pas encore la machine de guerre attendue. Mais à voir les difficultés de ses suiveurs (Sainté, Rennes ou dans une moindre mesure Lyon) pour l'emporter, Paris a une marge aussi grande que la touillette du Président.

Le compte rendu du match

Vous avez raté Nice-Bordeaux et vous n'auriez pas du

Séparés d'un point au classement, Nice et Bordeaux ne laissaient pourtant pas présager une avalanche de buts. Tout au plus un match nul, ou une petite victoire glanée sur l'autel du talent de Khazri ou Ben Arfa. Mais au final, quelle branlée ! Dans leur antre, les Niçois n'ont pas fait dans le détail, en trouvant six fois les filets face à des Bordelais sonnés. Pourtant, tout avait bien commencé avec un plat du pied de Plašil dès la 6e minute, avant que le show niçois ne débute. Déjà largués d'un but à la mi-temps, les hommes de Sagnol ont ensuite sombré suite à l'expulsion logique de Crivelli. Entre mouvements collectifs limpides…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant