Paris: gagne 1% après la décision de la Banque d'Angleterre.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris se maintient en hausse après la décision de la Banque d'Angleterre (BoE). L'indice CAC 40 s'adjuge près de 1% à 4380 points.

La Banque d'Angleterre (BoE) a laissé sa politique monétaire en l'état : ses membres ont voté à par une majorité de huit voix contre une en faveur d'un maintien du taux directeur à 0,5%. Un membre aurait préféré une baisse à 0,25%.

'Il y a comme un air d'optimisme après la nomination du nouveau gouvernement britannique', commente un trader basé à Londres. 'Mais cela ne veut pas forcément dire que Mark Carney, le gouverneur de la BoE, va décider de baisser les taux', ajoute-t-il.

'Il faut faire attention à ne pas prendre de mesures précipitées alors qu'on évoque un possible retour en récession de la Grande-Bretagne', prévient le professionnel.

'Sachant que la prochaine réunion de la Banque d'Angleterre aura lieu dans trois semaines, il serait peut-être plus judicieux de garder des munitions, même si cela risque de décevoir les marchés', conclut le trader.

Comme souvent lors des phases de retour de l'appétit pour le risque, les valeurs bancaires et automobiles emmènent la progression des marchés, avec des gains de 4% pour Natixis ou 2,7% pour Faurecia.

L'euro reste globalement stable autour de 1,11 dollar tandis que les cours du pétrole sont désormais en hausse après l'annonce hier d'un repli des stocks américains.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne ainsi 1,2% pour revenir coter autour de 45,60 dollars.

Airbus revendique 35 milliards de dollars de commandes engrangées à l'occasion du salon aéronautique de Farnborough, en Angleterre, avec 279 avions allant du monocouloir au gros-porteur.

Le groupe précise que ce carnet se compose des commandes fermes pour 197 appareils représentant 26,3 milliards de dollars et d'engagements pour 82 appareils représentant 8,7 milliards de dollars.

Dans une note sur les groupes français de distribution alimentaire, Credit Suisse relève son opinion sur Carrefour de 'sous-performance' à 'neutre', tout en abaissant son objectif de cours de 23 à 22 euros.

Credit Suisse réitère également son opinion sur Casino à 'surperformance', tout en relevant son objectif de cours de 50 à 54 euros malgré un abaissement de prévisions de BPA.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant