Paris freiné, Lyon victorieux, Troyes à la fête

le
0
Paris freiné, Lyon victorieux, Troyes à la fête
Paris freiné, Lyon victorieux, Troyes à la fête

À quelques jours de la réception de Chelsea, le PSG n'a pu faire mieux qu'un match nul sur sa pelouse, face au LOSC. Lyon a enchaîné un troisième large succès en trois matchs contre Caen, et Troyes est allé remporter son deuxième match de la saison en Corse.

Serge Aurier peut-il faire quelque chose d'encore plus débile ?


Après avoir enflammé Twitter avec son mot doux pour un arbitre, la saison passée, Serge Aurier a remis ça sur un autre réseau social, Périscope. Toujours à la page, ce Serge ! Au programme : quelques insultes gratuites pour Sirigu et Laurent Blanc, un concours d'ego avec le Z et beaucoup, beaucoup de bêtises. Après avoir indiqué qu'il s'agissait d'un montage, le latéral a finalement reconnu sa faute. Résultat, le PSG l'a mis à pied. Et les excuses du natif de Sevran au Canal Football Club n'y changeront rien. Plus que de prouver que Serge a vraiment déconné, cette affaire prouve une nouvelle fois que jeunes joueurs et réseaux sociaux font rarement bon ménage. Seulement, à moins qu'un autre latéral ne se décide à poster des photos de son sexe en public sur Facebook en taggant son entraîneur dessus, personne ne réussira jamais à faire plus fort que Serge Aurier lors des dix prochaines années.

La vidéo folle de Serge Aurier: " Laurent Blanc est une fiotte "

Vous avez regardé Rennes-Angers et vous n'auriez pas dû


Votre passion du football finira par vous dévorer. En plus de vous bloquer tous vos dimanche, que vous feriez mieux de passer à vous cultiver au musée et au cinéma, comme le souhaite votre conjointe, le ballon rond occupe désormais vos soirées du vendredi. Et c'est peu dire que cette passion est destructrice. Ce vendredi, vous avez souffert devant un Rennes/Angers plus difficile et long à regarder que Vendredi tout est permis avec Arthur. Il faut dire qu'au Rohazon Park, rien n'était permis, ni par Rolland, ni par Stéphane. Aucune occasion, un jeu haché et une première période totalement vide. Jusqu'au retourné de Yattara qui parvient, à défaut de marquer, à blesser son coéquipier Gilles Sunu. 45 nouvelles affreuses minutes plus tard, Bouka Moutou marquait enfin, mais contre son camp, offrant à Rennes et à Gourcuff, entré à la mi temps, une victoire précieuse. Le football vous dévorera.

[DIV…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant