Paris ferme son ambassade au Yémen pour plusieurs jours

le
0
LA FRANCE FERMERA DIMANCHE SON AMBASSADE AU YÉMEN
LA FRANCE FERMERA DIMANCHE SON AMBASSADE AU YÉMEN

PARIS (Reuters) - La France a décidé de fermer son ambassade à Sanaa, au Yémen, pour plusieurs jours à partir de dimanche pour raisons de sécurité, a déclaré samedi François Hollande.

Le président français a évoqué un risque élevé d'attentats et demandé aux ressortissants français sur place de prendre les plus grandes précautions.

"Nous avons des éléments nous laissant penser que la menace est extrêmement sérieuse et d'ailleurs un certain nombre de pays amis avaient également pris cette décision", a déclaré le chef de l'Etat au cours d'un déplacement dans le Gers.

"Donc pendant plusieurs jours cette ambassade sera fermée. Nous sommes également conscients que nous aurons dans les prochaines semaines à être extrêmement vigilants, notamment par rapport au déplacement des personnes", a-t-il ajouté.

Cette annonce intervient dans le cadre des mises en garde des gouvernements américain et britannique concernant un risque élevé d'attentats, précisent les services de la présidence.

Les Etats-Unis ont conseillé vendredi la prudence aux ressortissants américains à l'étranger, évoquant un risque accru d'attentats d'Al Qaïda au mois d'août, notamment au Proche-Orient et en Afrique du Nord.

Le département d'Etat estime que les renseignements dont il dispose laissent penser qu'Al Qaïda et les organisations qui lui sont affiliées continuent de préparer des attentats au Proche-Orient et au-delà, et pourraient concentrer leurs efforts sur ce mois-ci.

Cette alerte, a déclaré un responsable américain, se fonde sur les mêmes renseignements qui ont motivé des fermetures d'ambassades américaines pour ce dimanche.

Interpol a demandé samedi à ses 190 Etats membres de faire preuve de la plus grande vigilance après une série d'évasions dans des prisons de neuf pays depuis un mois, notamment en Irak, en Libye et au Pakistan. Interpol fait état dans un communiqué d'évasions de centaines de criminels dans lesquelles Al Qaïda pourrait être impliquée.

Patrick Vignal et Julien Ponthus

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant