Paris FC : décollage ajourné

le
0
Paris FC : décollage ajourné
Paris FC : décollage ajourné

Enjeux différents pour les deux acteurs du derby francilien, les deux promus de L2 aussi : retrouver le podium et continuer de croire à une deuxième remontée de suite pour le Red Star, décrocher enfin une victoire qui le fuit depuis août dernier pour la lanterne rouge Paris FC. Ce n'était pas vraiment le scénario envisagé en début de saison, à l'époque où la formation du président Pierre Ferracci séduisait par son recrutement audacieux et son ambition affichée de s'installer comme le deuxième club parisien. Mais ça, c'était avant.

Lors de la phase aller, la défaite du Paris FC à domicile dans le derby francilien face au Red Star (0-1) avait fait plonger pour la première fois le club dans la zone de relégation. Il n'en est plus jamais ressorti depuis, devenant même en janvier lanterne rouge d'un championnat qu'il redécouvrait pourtant avec grande ambition l'été dernier. Actuellement, le PFC est même largement décroché, avec 9 points de retard sur Créteil, situé juste devant, et 11 sur Niort, le premier non-relégable. Alors qu'il ne reste plus que 7 matchs à disputer d'ici la fin de saison, la rechute en National semble quasi actée. Une sanction logique pour la pire attaque de la L2 (21 buts marqués en 31 journées !) et qui n'a engrangé qu'un seul succès depuis le début de saison, 3-0 mi-août face au Havre.

À ce moment-là, tout semblait aller pour le mieux pour cet excitant promu qui pointait alors au cinquième rang et dont beaucoup d'observateurs estimaient qu'il pouvait se mêler à la lutte pour la montée en Ligue 1. Mais c'est bien le Red Star, son voisin francilien qu'il affronte ce lundi soir pour la deuxième fois de la saison, qui peut encore viser le podium. Le président Pierre Ferracci assume l'échec. " Même si mathématiquement, il reste encore un infime espoir, il serait déraisonnable de ma part de ne pas déjà anticiper la possible descente en National en fin de saison, concède-t-il. Mais j'ai un cap à maintenir d'ici là et des joueurs à continuer de mobiliser et de motiver, même si ce n'est pas facile pour eux ni pour personne au club. C'est évident qu'on ne s'attendait pas à ça. Je me suis toujours méfié de ceux qui nous voyait viser autre chose que le maintien cette saison mais au moins je me disais qu'il pouvait être atteint confortablement. Ce n'est pas le cas, j'en assume ma part de responsabilité. "

Incendie et vestiaire coupé en trois


Les principales causes de cette saison complètement ratée seraient nombreuses, au premier rang desquelles le recrutement estival, si séduisant a priori sur le papier, mais manquant finalement de bon sens et de cohérence. Les Fauvergue, Pierre, Glombart, Ça, Ayari, Grange, Thébaux… Hormis les deux derniers cités, les autres ont vite disparu des feuilles de match, la faute à une mauvaise forme physique incompatible avec le niveau exigé en L2. " La…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant