Paris Europlace salue la mise en place du Comité Place de Paris 2020

le
0

(NEWSManagers.com) - Paris Europlace a salué le lancement, le 16 juin, du " Comité Place de Paris 2020 " , présidé par le Ministre des Finances et des Comptes publics, M. Michel Sapin, placé sous l'égide du Ministère des Finances et des Comptes publics et de Paris Europlace.

La mise en place de ce Comité, présidé par Michel Sapin et composé de la Maire de Paris et du Président de la Région Ile-de-France, de parlementaires, de représentants d'entreprises, des banques et des investisseurs, ainsi que d'experts économiques et juridiques, et du Président de Paris Europlace, témoigne de la prise de conscience collective des enjeux et défis auxquels est confrontée la place financière de Paris.

Dans le contexte des objectifs 2020 fixés par les pouvoirs publics, les travaux de Paris Europlace ont estimé le besoin annuel de financement des entreprises à 100 milliards d'euros par an, d'ici 2020, et 20 milliards d'euros à échéance 2020 pour les besoins en fonds propres des seules PME/ETI.

Si la place de Paris dispose d'un certain nombre d'atouts - présence de grands émetteurs, pôle d'expertise de la banque de financement, puissance du pôle de gestion d'actifs..., elle est confrontée à plusieurs défis. Une action urgente est donc indispensable. La priorité immédiate est de s'accorder collectivement sur les forces et faiblesses de la Place de Paris, et sur les actions stratégiques à mener pour renforcer l'attractivité et la compétitivité de la Place de Paris.

Paris Europlace met en avant trois grands axes de réflexion : tout d'abord, assurer le meilleur financement des entreprises, et notamment des PME/ETI, pour contribuer à relancer la croissance : ensuite, développer l'épargne longue et une orientation plus dynamique de l'épargne des ménages, comme de l'épargne institutionnelle, pour assurer les besoins de long terme liés aux transitions énergétiques, numériques et démographiques ; enfin, bâtir une place financière attractive et dynamique, et fixer une stratégie offensive de la place de Paris à horizon 2020. " La mobilisation autour d' Euronext, pour bâtir un actionnaire de référence, composé des Utilisateurs des places financières d'Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne et Paris, au moment de l'introduction en bourse de la nouvelle plateforme boursière européenne, montre la reconnaissance de l'enjeu et qu'une action collective est possible" , relève Paris Europlace.

La Fédération bancaire française (FBF) a également salué le lancement du Comité Place de Paris 2020 et souligné que " des mesures concrètes doivent être prises à court et long terme pour développer un environnement favorable au financement des entreprises et utiliser au mieux les atouts dont dispose déjà notre pays" . Les banques apporteront leur contribution aux thèmes retenus par le plan d'action: financement à long terme des entreprises, développement au niveau européen d'une titrisation sûre et transparente, promotion des marchés EuroPP et de titres de créances négociables mais estiment que le succès du projet dépend de " la mise en place d'un environnement réglementaire et fiscal qui n'entrave ni la capacité des entreprises financières à jouer leur rôle, ni l'attractivité de la Place pour les investisseurs" .

A cet égard, les banques françaises ont alerté les pouvoirs publics sur le niveau élevé de fiscalité du secteur bancaire (63% du revenu net avant impôt) qui est un handicap au financement des entreprises. De même, il faut lever l'hypothèque du projet de taxe de transaction financière européenne qui serait mis en place par 10 Etats membres dont la France. Etendu aux produits dérivés, il générerait une délocalisation massive des transactions, en totale contradiction avec le développement de la Place de Paris et le financement de l'économie réelle par les marchés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant