Paris Europlace fait des propositions pour développer l'épargne longue

le
0
(NEWSManagers.com) - Paris Europlace a publié récemment deux rapports sur le développement de l'épargne et sur les produits dérivés OTC dont les recommandations ont été remises au Haut Comité de Place présidé par le ministre de l'économie, Christine Lagarde.

Sur le dossier de l'épargne longue, le groupe de travail animé par Yves Perrier, directeur général d'Amundi, met en avant six actions.

1 - Accélérer le développement des produits d' épargne retraite existants : Perco, Perp, en élargissant la base de collecte pour les salariés et en rendant le Perp plus flexible.

2 - Modifier la structure des encours actuels d' épargne en faveur des produits à horizon long : stabiliser les encours des contrats d' assurance-vie, en transformer une partie en assurance-retraite, transférer les encours liquides vers les produits à horizon long, développer une gestion collective du viager.

3 - Encourager les Français à épargner plus tôt en amorçant l' épargne de long terme des jeunes actifs et favoriser les produits adaptés au cycle de vie.

4 - Renforcer massivement la détention d' actifs dynamiques (via le support action) dans le cadre des placements à horizon long terme : revoir la fiscalité des produits d' épargne, encourager la diffusion des produits diversifiés, transférer les encours des produits à rendement faible ou modéré vers des produits investis en actions, et enfin développer la détention d' actions via le PEA et via une partie dédiée des livrets défiscalisés.

5 - Renforcer la place de la gestion professionnelle dans l' épargne longue : à ce titre, favoriser la détention d' actions via les OPCVM et promouvoir le développement des produits de gestion professionnelle ou de gestion collective.

6 - Sensibiliser et former les ménages aux enjeux de l' épargne financière : accroître l' information sur le niveau de vie anticipé à la retraite, diffuser la formation économique et financière dès l' école.

Commentant les conclusions de ce rapport, Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et président directeur général de GDF Suez, estime que " les risques d' un ralentissement très sensible de l' investissement en actions en France, liés à la mise en place de Solvency II, imposent le lancement de mesures fortes pour développer l' épargne longue. Dans le contexte de la nouvelle réforme de la fiscalité, il est essentiel que les nouvelles charges exonèrent l' épargne longue et que s' opère un rééquilibrage de la fiscalité entre les produits court et long terme. "

Le groupe de travail " Produits Dérivés" , présidé par Jean-François Lepetit, a de son côté formulé trois propositions visant à renforce la transparence, la facilité d'évaluation et la robustesse de la filière des produits dérivés de gré à gré à l'échelle européenne.
1 - Renforcer la coordination des initiatives françaises en matière d' infrastructure de marchés dérivés à travers un comité ad hoc sous l' égide de la Banque de France.

2 - Mettre en place au sein de la zone euro des chambres de compensation et de trade repository, qui permettront une valorisation comptable des contrats et une meilleure traçabilité des risques.

3 - Faciliter l' accès des entreprises et des investisseurs aux données, grâce à une valorisation indépendante des contrats, y compris pour répondre aux exigences des comités des risques et d' audit.



info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant