Paris et ses façades haussmanniennes téléportés en Chine

le
1

EN IMAGES - Saisissant. Un riche entrepreneur chinois a eu l’idée folle de faire construire une réplique de notre capitale. Mais ce «mini Paris» de l’empire du Milieu séduit plus les curieux que les acheteurs. Découverte.

La Tour Eiffel, la Maison Blanche, la Tour de Londres... Les monuments connus internationalement et qui font la gloire d’un pays ont souvent droit à des versions alternatives, dupliquées aux quatre coins de la planète. Et à ce petit jeu, les Chinois sont de vrais champions! Le bâtiment le plus imité et reproduit au monde? La Tour Eiffel, naturellement! Tokyo, Shanghai, Prague, Las Vegas... Toutes ces villes ont leur propre Tour Eiffel. Si bien que même la Société d’exploitation de la Tour Eiffel admet volontiers qu’il est impossible de déterminer avec précisions combien de reproductions ont été érigées aux quatre coins du monde.

La Chine ne s’est d’ailleurs pas contenté de copier la Tour Eiffel. À 200 kilomètres à peine de Shanghai, dans la ville de Hangzhou, ce sont les formes et l’essence même de Paris qui ont été reproduites! On reconnait par exemple la fontaine des Quatres-Parties-du-Monde (ou fontaine de l’Observatoire), située dans le jardin Marco-Polo qui prolonge l’avenue de l’Observatoire en direction du jardin du Luxembourg. Artères, verdure, banc... on retrouve toutes sortes d’éléments de la vie quotidienne parisienne.

500 mètres carrés pour 230.000 euros

Commencé en 2007, ce vaste chantier est désormais terminé. L’objectif du quartier de «Tiandu Cheng» n’était pas uniquement de faire joli! Dès 2007, Le Figaro rapportait que le groupe immobilier Guangsha, premier promoteur privé de Chine, avait jeté son dévolu sur ce bout de terre perdu dans les collines du Zhejiang pour y construire une zone résidentielle haut de gamme. «L’ensemble du projet sera réalisé dans un style européen, qui séduit un nombre croissant de clients. En mars, nous avons mis 368 unités en vente, 300 sont parties la première semaine. Nous prévoyons d’en vendre 1 500 en 2007», expliquait M. Wang au Figaro en 2007. Les appartements «parisiens» feront en moyenne 500 mètres carrés et ils sont vendus 230.000 euros.

Malgré ce «potentiel», l’engouement n’a pas suivi, et le quartier fait aujourd’hui figure de ville fantôme... Les couples y viennent notamment pour y prendre des photos de mariage. En y économisant ainsi le prix des billets d’avion! Voici quelques photos de ce lieu particulièrement insolite... et dépaysant!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le dimanche 31 jan 2016 à 15:17

    Il faut un copyright sur les bâtiments et monuments .