Paris et sa belle chute de Reims

le
0
Paris et sa belle chute de Reims
Paris et sa belle chute de Reims

Dominateurs mais pas séduisants, les Parisiens sont allés chercher le point du match nul à Auguste Delaune (1-1). Longtemps muets, les hommes de Laurent Blanc ont même dû attendre d'être menés pour enfin réagir.

Stade de Reims 1 - 1 Paris SG

Buts : Siebatcheu (83e) pour Reims // Cavani (84e) pour le PSG

Une minute de folie pour briser la monotonie. Une minute de folie pour divertir mais ne rien changer sur le plan comptable. Auteur d'une partie phénoménale, Nicolas De Préville bouffe le couloir gauche parisien et offre un pion tout fait à Siebatcheu. On dispute la 83ème minute d'une partie tristoune, et les Rémois réalisent un bon coup face à des Parisiens peu séduisants, planqués derrière l'excuse du match "post-Ligue des Champions". Fraîchement entré en jeu, Cavani profite de l'euphorie des locaux, d'un bon centre de Pastore et d'une légère faute de Zlatan sur Mandi pour égaliser d'un joli coup de boule. Au final, ce samedi soir, les regrets sont Rémois. Le fantôme lui, est celui de Zlatan Ibrahimovic, visiblement distrait par la journée du Patrimoine.

Football Champomy


Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce Reims/PSG est le choc de cette sixième journée de Ligue 1. A trois points seulement du leader parisien, qui se présente à Auguste Delaune avec une équipe largement remaniée, les Rémois veulent faire valoir leurs arguments et prouver que leur début de saison réussi tient plus du travail que de la surprise. Avec Lavezzi, Pastore, Stambouli et surtout Ibrahimović, de retour sur les pelouses de Ligue 1, Paris rentre bien dans son match et se procure sa première occasion sur coup franc, après que Kankava a récolté un carton jaune pour son tacle sur le Z (5'). Lucas et Pastore s'amusent au milieu de terrain, profitant un temps de la naïveté des locaux, qui tardent à se réveiller, notamment sur le côté droit, où Bulot et Signorino sont totalement dépassés. Au quart d'heure de jeu, Kurzawa dépose un coup franc sur la tête d'un Pastore seul, mais hors jeu. Le but est certes refusé, mais il n'en demeure pas moins une nouvelle chaude alerte pour la défense alignée par Olivier Guégan.

Alors qu'Olivier Tallaron bave sur la qualité du banc parisien, les hommes de la capitale manquent d'application dans le dernier geste. Pire, les hommes de Laurent Blanc font preuve d'un peu de suffisance, en atteste cette récupération de balle de De Préville dans les pieds de Thiago Silva, qui se croyait tranquille (17'). Auteur de quelques arrêts, Kossi Agassa sort sur blessure (23') et laisse Johny Placide enfiler les gants. Les minutes…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant