Paris et Londres veulent livrer des armes aux rebelles syriens

le
0
Après le Britannique David Cameron, Laurent Fabius a marqué la volonté de la France d'enfreindre, s'il le faut, l'embargo de l'Union européenne sur la livraison d'armes à destination de l'opposition syrienne.

Correspondant à Bruxelles

En lever de rideau du sommet européen, la France tord le bras à ses partenaires. Paris s'est aligné jeudi matin sur Londres pour demander la livraison rapide d'armes de guerre aux rebelles syriens, en passant outre l'embargo maintenu par l'Union européenne et malgré l'opposition résolue de l'Allemagne.

C'est Laurent Fabius qui a consacré le changement de cap, prenant le soin d'ajouter que c'est désormais la position du chef de l'État: Paris «demande aux Européens de lever maintenant l'embargo» sur les armes à destination de la Syrie. Si ce n'est pas possible la France, «nation souveraine», pourrait enfreindre l'interdit, ajoute-t-il. Dès mardi, le premier ministre britannique David Cameron avait annoncé fait ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant