Paris et les Bourses européennes ouvrent en baisse

le
0
Paris et les Bourses européennes ouvrent en baisse
Paris et les Bourses européennes ouvrent en baisse

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse jeudi, après l'annonce d'une nouvelle contraction de l'activité manufacturière en Chine et alors que la Réserve fédérale américaine (Fed) n'a pas répondu à toutes les attentes en matière d'assouplissement monétaire.

À Paris vers 9h45, le CAC 40 perdait 0,64% à 3.106,42 points. À Francfort, le Dax cédait 0,76% et à Londres, le FTSE 0,71%.

L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 reculait de 0,73%.

Les secteurs défensifs sont les seuls à afficher des gains en début de séance, avec une hausse de 0,53% de l'indice de la santé, plus forte progression en Europe.

En revanche, les produits de base (-3%), plus forte baisse sectorielle, accusent le coup après l'annonce de la contraction de l'activité manufacturière en Chine en juin. Les cycliques et bancaires figurent aussi parmi les plus fortes baisses dans les premiers échanges.

L'activité dans le secteur manufacturier en Chine se contracte pour le huitième mois consécutif en juin, montre l'indice PMI HSBC des directeurs d'achat, ravivant les craintes d'un ralentissement de la deuxième économie mondiale.

Aux Etats-Unis, la Fed a annoncé mercredi soir un petit coup de pouce à l'économie avec l'extension jusqu'à la fin de l'année de son opération "Twist", sans pour autant engager un troisième cycle de rachats d'actifs, dit QE3, comme beaucoup l'espéraient.

Les taux à 10 ans espagnols repassent sous les 6,7%, alors que le pays va procéder à une adjudication de dette, avant que le gouvernement ne rende public un audit indépendant sur l'état de ses banques. Dans la foulée de l'audit, l'Espagne pourrait officiellement demander une aide aux 17 ministres des Finances de la zone euro réunis au Luxembourg.

Selon Ishaq Siddiqi, stratégiste chez ETX Capital, le seul élément qui pourrait provoquer un retournement à la hausse des marchés est cette adjudication de dette à moyen terme espagnole.

Après les PMI en Europe, les investisseurs seront attentifs à une série d'indicateurs américains, dont l'indice PMI flash, les indicateurs avancés et les ventes de logements.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant