Paris et les Bourses européennes ont ouvert en repli

le
4
PARIS ET LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN BAISSE, LE DOSSIER GREC PÈSE
PARIS ET LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN BAISSE, LE DOSSIER GREC PÈSE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes débutent en net recul jeudi et l'euro est à ses plus bas niveaux des trois dernières semaines, des responsables européens envisageant de reporter le plan de sauvetage de la Grèce, alors même qu'Athènes a accepté de répondre aux exigences de ses bailleurs de fonds.

"Il semble que le marché soit entré en mode réflexif après les fortes hausses des actifs à risque, les investisseurs réévaluant le couple risque/rendement et révisant leurs stratégies", estime Chris Weston, trader institutionnel chez IG Markets à Melbourne.

L'abaissement par Moody's des perspectives sur les notes de crédit de 17 grandes banques mondiales et 114 institutions financières européennes pèse sur les valeurs financières.

Une avalanche de résultats trimestriels, notamment en France, anime le marché.

La Bourse de Paris perd 0,92% à 3.359,32 points dans les premiers échanges, tandis que l'indice paneuropéen Eurostoxx 50 recule de 1,38%.

L'indice Dax allemand cède 1,47% et le FTSE londonien abandonne 1%.

Les financières et les produits de base mènent encore une fois la correction. L'indice des bancaires perd 2,1%, plus forte baisse sectorielle en Europe, avec l'indice automobile, qui recule de 1,6%.

A Paris, Société générale perd 3,3%, après avoir fait état d'un bénéfice net en chute de 88% au quatrième trimestre 2011, en raison de pertes plus importantes qu'attendu dans la banque d'investissement et de financement.

Axa recule également, de 3%, après avoir publié des résultats 2011 légèrement en deçà des attentes des analystes.

PPR cède 3% également, après avoir annoncé une forte progression de ses résultats annuels, portés par les brillantes performances de ses marques de luxe.

Technip s'adjuge 1,9% après avoir annoncé un résultat net record en 2011, en progression de 21,5%, avec néanmoins un tassement des marges attendu en 2012.

Capgemini (+4%) a annoncé un chiffre d'affaires de 9,69 milliards d'euros en 2011 et une marge opérationnelle 7,4% en 2011. Le groupe prévoit pour 2012 une croissance organique limitée de son chiffre d'affaires et un taux de marge opérationnelle en hausse.

Renault prend 2,2% après s'être montré plus confiant que Peugeot (-2,8%), malgré un environnement toujours aussi concurrentiel en Europe.

Les investisseurs attendent par ailleurs des adjudications de dette souveraine en France et en Espagne, ainsi qu'une série de statistiques américaines dans l'après-midi dont les inscriptions hebdomadaires au chômage, les mises en chantier et les prix à la production.

Juliette Rouillon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rotul le jeudi 16 fév 2012 à 10:01

    Ella a bon dos la grece pour faire fluctuer le marche tantot les news sont ignorees tantot surexploitees.

  • M2542298 le jeudi 16 fév 2012 à 09:55

    itou paumont les grecs sont insauvables parcequ'ils conaissent qu'un seul truc le blacket la combine .Ils ont des maitres le clergé orthodoxe et les armateurs qui leursmontrent la voie en ne payant ni taxes ni impots .

  • gustav10 le jeudi 16 fév 2012 à 09:38

    Le premier plan n'ayant été mis en application que partiellement par les grecs, il y a peu d'espoir que le deuxième soit mis en application correctement !

  • paumont1 le jeudi 16 fév 2012 à 09:30

    je comprend mal pourquoi on gaspille les dernières cartouches de l'europe pour sauver un pays qui ne peut pas l'être...