Paris et les Bourses européennes finissent dans le vert

le
0

Paris (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse, portées par les valeurs défensives, mais des volumes faibles et les craintes persistantes d'une contagion de la crise de la dette suggèrent que le rebond pourrait être de courte durée.

L'indice pan européen FTSEurofirst 300 a terminé en hausse de 1,97% (18,09 points) à 934,16 points, dans des volumes cependant 20% inférieurs à la moyenne quotidienne de l'indice sur les 90 derniers jours.

A Paris, le CAC 40 a pris 1,50% (44,05 points) à 2.984,05. Ailleurs en Europe, Londres a progressé de 1,98% et Francfort de 2,88%.

Les valeurs défensives ont affiché les gains les plus marqués, Deutsche Telekom prenant 4,37%, Sanofi 3,24% et E.ON 3,96%.

Alors que Standard and Poor's a abaissé ses notes de crédit sur l'Italie, les banques françaises fortement exposées à la dette italienne ont de nouveau accusé le coup, pénalisées aussi par après une information selon laquelle Siemens a retiré début juillet une somme d'argent de la Société générale.

Société générale a cédé 3,08% à 17,14 euros, BNP Paribas a lâché 6,51% à 24,91 euros et Crédit Agricole a reculé de 2,11% à 4,78 euros.

L'Europe et les Etats-Unis risquent de replonger dans la récession l'an prochain, a estimé le Fonds monétaire international, abaissant sa prévision de croissance mondiale à 4,0% cette année et en 2012, contre 4,3% pour 2011 et 4,5% pour 2012 projetés il y a trois mois.

Natalie Huet pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant