Paris et Berlin veulent trouver un accord sur le contrôle aérien

le
1
Après la vague de colère chez les contrôleurs aériens provoquée par la proposition de modification du règlement ciel unique, Paris et Berlin cherchent à établir un accord sur le projet de libéralisation du contrôle aérien.

Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a indiqué qu'il avait demandé à la Commission européenne, en accord avec Berlin, «de surseoir à son projet de libéralisation» du contrôle aérien, qui a provoqué un mouvement de grève des aiguilleurs du ciel en France. Ce mouvement - qui va sérieusement perturber le trafic aérien pendant trois jours - fait consensus, à la fois du côté des syndicats, mais aussi à la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), ainsi qu'au ministère des Transports.

«Avec mon homologue allemand, Peter Ramsauer, nous avons remis un mémorandum au commissaire (Siim) Kallas pour lui demander de surseoir à ce type de libéralisation», a déclaré le ministre sur RTL. «Il y a un projet de la Commission de séparation ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M835627 le mardi 11 juin 2013 à 15:16

    Evidemment, le gouvernement va reculer pour défendre le corporatisme dément d'une caste dont les privilèges exorbitants coûtent une fortune aux voyageurs (voir les taxes d'aéroport sur nos billets). Pour une fois que l'UE fait quelque chose d'intelligent!