Paris et Berlin veulent jouer un "rôle moteur" en Afrique

le
1
LA FRANCE ET L?ALLEMAGNE VEULENT JOUER UN RÔLE MOTEUR EN AFRIQUE
LA FRANCE ET L?ALLEMAGNE VEULENT JOUER UN RÔLE MOTEUR EN AFRIQUE

BRUXELLES (Reuters) - La France et l'Allemagne ont exprimé mercredi le souhait de jouer un rôle moteur en Afrique en matière de développement et de sécurité, au lendemain du lancement officiel d'une mission militaire européenne en Centrafrique à laquelle Berlin a finalement accepté d'apporter son soutien.

"Nous avons une amitié, la France et l'Allemagne, qui se déploie en Europe", a déclaré François Hollande à Bruxelles, au premier jour du quatrième sommet Union européenne-Afrique. "Nous voulons aussi que cette amitié puisse se déployer sur le continent africain".

"J'ai proposé une alliance à l'occasion de ce sommet, entre nos deux continents autour de trois enjeux : la sécurité, donc la paix, le développement, donc la croissance, l'environnement donc le changement climatique", a poursuivi le chef de l'Etat français. "Sur ces trois enjeux l'Allemagne et la France peuvent agir et animer cette alliance entre nos deux continents".

La France reste en première ligne en Afrique faute d'implication d'autres pays occidentaux en cas de crises sécuritaires ou de conflits, comme au Mali ou en Centrafrique.

L'Allemagne, qui jusque là tergiversait et montrait des réserves à intervenir en Afrique, s'est dite prête en début d'année à s'impliquer davantage sur la scène diplomatique.

Berlin a proposé la semaine dernière de mettre à disposition des avions de transport en Centrafrique dans le cadre de la mission européenne Eufor.

"L'Allemagne et la France veulent jouer un rôle moteur" en Afrique, a déclaré mercredi Angela Merkel, estimant qu'il s'agissait d'un "nouveau parcours" pour Berlin.

Signe de la volonté de Paris et de Berlin d'agir désormais de concert en Afrique, les ministres français et allemand de la Défense ont signé mercredi une tribune commune dans laquelle ils préconisent une action cohérente de l'UE en Afrique.

"La France et l?Allemagne partagent la même vision du partenariat entre l?Europe et l?Afrique : il n?est pas de développement sans un minimum de sécurité", écrivent Jean-Yves Le Drian et Ursula von der Leyen. "C?est pour cela que la France et l?Allemagne plaident ensemble pour une action cohérente et intégrée de l?Union européenne dans le domaine de la sécurité et du développement."

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mercredi 2 avr 2014 à 19:49

    Avec quel argent ? La France a déjà vécu grâce aux déficits ces 35 dernières années. Qui va rembourser l'argent donné à tout va.