Paris et Berlin veulent des quotas de réfugiés par pays européen

le
1

PARIS, 3 septembre (Reuters) - La France et l'Allemagne proposent un mécanisme permanent et obligatoire de répartition des réfugiés au sein de l'union européenne, a déclaré jeudi François Hollande. Les deux pays avaient refusé en juin dernier la proposition de la Commission européenne d'instaurer des quotas de réfugiés par pays selon leur taille, leurs ressources et leur population, préférant le volontariat, mais le président français et la chancelière allemande estiment que la situation a changé. Les deux dirigeants se sont parlé au téléphone dans la matinée pour évoquer l'afflux de réfugiés aux frontières de l'Europe. "Il faudra répartir ces demandeurs d'asile, ces réfugiés, je parle de ceux qui viennent de Syrie notamment", a déclaré François Hollande lors d'un point presse à l'Elysée aux côtés du premier ministre irlandais. "Nous avons proposé avec la chancelière (Angela) Merkel un mécanisme permanent et obligatoire", a-t-il ajouté. "Je considère qu'aujourd'hui, ce qui a été engagé ne suffit plus." Une réunion ministérielle sur la situation des migrants est prévue dans l'après-midi à l'Elysée. (Elizabeth Pineau et Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4709037 le jeudi 3 sept 2015 à 16:15

    quid de la liberté de circulation et d'établissement dans l'EU ? l'on ne pourra forcer celui qui veut rester dans un pays de vivre dans un autre.