Paris et Berlin cherchent une solution pour les banques

le
0
Angela Merkel reçoit dimanche Nicolas Sarkozy. L'occasion d'aplanir les éventuels différends au sujet de la recapitalisation des banques, que la France veut financer avec le fonds d'aide européen.

Nouvelle étape dans la crise de la dette européenne, et nouvelles tensions franco-allemandes. Alors que les banques européennes sont attaquées par les marchés, contaminées à leur tour par la crise de la dette, les solutions pour leur venir en aide semblent diviser la France et l'Allemagne. Pour résoudre ce différend, la chancelière allemande Angela Merkel invite dimanche à Berlin le président français Nicolas Sarkozy.

Paris souhaite que le mécanisme d'aide d'urgence de l'union européenne, le Fonds européen de stabilité financière (FESF), puisse recapitaliser les banques, selon un haut responsable allemand cité par Reuters. Mais Berlin ne voudrait pas. Alimenté par les 17 pays de la zone euro (sauf ceux bénéficiant de son aide comme la Grèce, le Portugal et l'Irlande), le FESF va voir ses pouvoirs élargis d'ici fin octobre. «Il n'y a aucune divergence franco-allemande» sur ce sujet, a réagi ce vendredi le ministère français des Finances.

Comme l'explique le...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant