Paris et banlieue : des agriculteurs vendent leurs légumes au «juste prix»

le
5
Paris et banlieue : des agriculteurs vendent leurs légumes au «juste prix»
Paris et banlieue : des agriculteurs vendent leurs légumes au «juste prix»

Des agriculteurs ont organisé ce jeudi la vente de fruits et légumes au «juste prix» à Paris et en banlieue parisienne. Cette opération est organisée chaque année par le Modef, un syndicat agricole qui veut dénoncer les «marges abusives de la distribution».

Le syndicat veut montrer aux clients parisiens quel est le «juste prix» des fruits et légumes, explique Raymond Girardi, le secrétaire général du Mouvement de défense des exploitants familiaux (Modef) lors de la vente organisée sur la célèbre place parisienne.

Vente directe du #Modef #PCF/a> : 3 kg de tomates, 4,5kg de reines claudes et 2 kg de nectarines. Qui devine le prix ? pic.twitter.com/GmiU5S4yvz— Sylvie Aebischer (@SylvieAebischer) 20 Août 2015

Ainsi, détaille-t-il, «on vend les tomates à 1,50 euros le kilos, en comptant les 70 centimes nécessaires aux producteurs, les 20 centimes de conditionnement et de transport et les 60 centimes qui représentent la marge normale des distributeurs».

«Quand on prend sur un kilo de tomate plus de 60 centimes de marge, c'est qu'on pratique une marge abusive», assure encore Raymond Gilardi, dénonçant les mauvaises pratiques de certains distributeurs.

Au marché du #MODEF ! pic.twitter.com/9kZe7jZgeM— Le Crevard (@Le_Crevard) 20 Août 2015

Le responsable syndical agricole critique également «les importations de pays où les coûts de production sont beaucoup plus faibles que les nôtres : Espagne, Maroc voire l'Afrique du sud pour la pomme». 

Avec cette action, le Modef veut sensibiliser les Parisiens et banlieusards à la «crise récurrente» que vivent les producteurs de fruits et légumes «depuis plusieurs années».

Des lots de nectarines à #Bastille #Modef pic.twitter.com/vZsZAG5tgp— Pierre Coquelin (@PierreCoquelin1) 20 Août 2015

L'année 2015 est «pire que les précédentes», assure-t-il car les producteurs «vendent leurs produits en dessous des coûts de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fortunos le jeudi 20 aout 2015 à 14:25

    On ne peut qu apprécier le methodes du modef,meme soutenu par le pcf.Ca change des casseurs de la fnsea,soutenu par la droite et aussi par des commentateurs comme m1234592 qui n aime pas les methode pacifiques et responsables du modef,car soutenus par le pcf!!!!

  • b26crest le jeudi 20 aout 2015 à 13:16

    C'est cela : interdire les importations, et ne nous arrêtons pas aux fruits et légumes...

  • m1234592 le jeudi 20 aout 2015 à 13:15

    Nonobstant comme dirait le gendarme. Les agriculteurs crèvent de l'économie agricole administrée imposée par la gauche et les écolos (pléonasme).

  • m1234592 le jeudi 20 aout 2015 à 13:11

    Voyez les arnaqués de la gauche. Le Modef, succursale du PCF, qui n'a plus suffisamment d'adhérent essaye de réunir des fonds en vendant au triple du prix du marché les mêmes produits, ni mieux ni pires. On essaiera de vous fourguer en plus la carte du Modef ou celle du PC. Dites qu'elle était comprise dans le prix de vente.

  • m1234592 le jeudi 20 aout 2015 à 13:03

    @283 Tiens qqun qui voit juste ! Mais dans le "juste" prix il y a la rémunération du PCF faut bien vivre mon bon monsieur. Encore un bel exemple pour ceux qui croient au petit jésus soviétique. mdr!