Paris espère des avancées sur le climat lors du G20 de Brisbane

le
0

PARIS, 7 novembre (Reuters) - La France, organisatrice du sommet mondial sur le climat fin 2015, espère que le sujet figurera dans les conclusions du sommet du G20 de Brisbane, en Australie, où François Hollande se rend la semaine prochaine. La réunion des 20 pays les plus développés de la planète intervient près de deux mois après le sommet de l'Onu sur le réchauffement climatique et deux semaines avant la conférence de Lima (Cop20), préparatoire à celle de décembre 2015 à Paris (Cop21). La France soutient l'idée d'ajouter un paragraphe consacré à ce thème dans le chapitre énergie des conclusions du G20 des 15 et 16 novembre, ce qui constituerait selon elle une avancée importante. "Ce serait un succès car c'est loin d'être gagné d'avance", dit-on dans l'entourage du président français. "Si on ne l'a pas cette fois, on continuera en Turquie", qui présidera le G20 l'an prochain. L'affaire est d'autant plus délicate que le Premier ministre australien, Tony Abbott, a fait campagne dans son pays contre la taxe carbone, qu'il a supprimée à son arrivée au pouvoir. François Hollande, qui effectuera une visite d'Etat en Australie les 18 et 19 novembre, s'entretiendra avec Tony Abbott samedi par téléphone, a fait savoir l'entourage du président. L'idée de mentionner la lutte contre le réchauffement climatique dans les conclusions du G20 de Brisbane est soutenue par les Américains et la plupart des Européens, souligne-t-on à Paris, où l'on espère progresser en matière de financement des actions de lutte contre le réchauffement de la planète. Le sommet de l'Onu sur le climat, le 24 septembre, a fixé des objectifs pour amplifier le recours aux énergies renouvelables et lever des milliards de dollars pour aider les pays en développement à endiguer le réchauffement climatique. Un mois plus tard, les 28 pays de l'Union européenne se sont entendus sur la réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990. En montrant ainsi l'exemple, Bruxelles espère entraîner d'autres pays comme les Etats-Unis et la Chine vers un accord international sur le climat lors de la conférence de Paris visant à maintenir le réchauffement de la Terre en deçà de 2°C. "Je veux qu'on puisse montrer la gravité et la nécessité d'agir", a déclaré jeudi soir François Hollande sur TF1. "Je ne voudrais pas que mes enfants, mes petits-enfants me disent 'le monde, vous ne l'avez même pas changé sur ce qu'il y avait de plus dramatique, le réchauffement climatique'". (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant