Paris épinglé par l'Europe sur la scolarisation des Roms

le
3
UN RAPPORT DU CONSEIL DE L'EUROPE CRITIQUE LA SCOLARISATION DES ENFANTS ROMS EN FRANCE
UN RAPPORT DU CONSEIL DE L'EUROPE CRITIQUE LA SCOLARISATION DES ENFANTS ROMS EN FRANCE

STRASBOURG (Reuters) - La scolarisation des enfants roms reste défaillante en France, trois ans après un rapport du Conseil de l'Europe qui l'avait invitée à trouver "d'urgence" des solutions pour la garantir, estime l'organisation basée à Strasbourg.

La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (Ecri), un groupe d'experts des 47 Etats membres du Conseil de l'Europe, a salué mardi la publication, en septembre dernier, de trois circulaires ministérielles destinées à améliorer la scolarité des enfants roms mais souligne que ces textes ne tiennent pas compte des problèmes d'accueil non résolus.

"Certaines municipalités exigent une domiciliation des familles sur la commune en préalable d'une inscription scolaire de leurs enfants, même temporairement, ce qui est contraire aux circulaires, dit-elle.

L'Ecri s'appuie sur un rapport de la Cour des comptes, publié en octobre 2012, et sur des constats d'ONG pour rappeler le nombre insuffisant des aires d'hébergement en France, le manque d'enseignants dans les classes d'élèves non francophones et les conséquences des mesures d'évacuation de certains camps.

"Il a par exemple été signalé que l'évacuation des camps de septembre 2012 s'était traduite dans plus de 50 cas par la déscolarisation d'élèves issus de familles de Gens du voyage", précise-t-elle.

Ces conclusions évaluent la mise en ?uvre par la France de certaines recommandations formulées dans un rapport publié le 15 juin 2010.

Elles interviennent deux jours après que Christian Estrosi, député maire UMP de Nice, a relancé la polémique sur l'accueil des Roms en appelant les maires de France "à la révolte" contre ces populations et à "utiliser (son) mode d'emploi" pour leur faire quitter les terrains qu'ils occupent.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le mardi 9 juil 2013 à 18:31

    Avec les cafards il faut les moyens adaptés

  • M4369955 le mardi 9 juil 2013 à 15:23

    aprés nous avoir forcé à les acceuillir ils nous grondent sur la façon dont nous les scolarisons : qui sont ils ? des élus du peuple de France ? non des technocrates de cette supranationalité antidémocratique qu'ils ont nommé Europe.Il est grand temps de revenir à notre France démocratique avec tout ses pouvoirs et sa monnaie

  • M835627 le mardi 9 juil 2013 à 15:15

    Sacrés ploutocrates européens, toujours enclins, eux qui ne quittent pas de leur tour d'ivoire brusseloise, à donner des leçons à tout le monde! Bande de parasites dispendieux et inutiles!