Paris enquête sur une vidéo d'exécution d'un Arabe israélien

le
0

PARIS, 12 mars (Reuters) - La justice française va enquêter sur la vidéo montrant l'exécution d'un Arabe israélien par un enfant présenté comme membre de l'organisation État islamique, a-t-on appris jeudi source judiciaire. Un djihadiste s'exprimant en français apparaît sur les images en compagnie d'un enfant qui semble exécuter avec un pistolet un homme accusé d'être un espion d'Israël. "Des éléments laissent penser que cet homme pourrait être français", a indiqué la source judiciaire, tout en précisant qu'il n'y avait pas d'identification formelle à ce jour. Les services français pensent que cet homme pourrait être Sabri Essid, le demi-frère de Mohamed Merah, qui avait tué sept personnes en France en 2012, selon une source policière. Ils cherchent également à savoir si l'enfant qui a tiré les coups de feu n'est pas un fils ou un beau-fils de Sabri Essid, parti en Syrie avec sa famille depuis plus d'un an. Mohamed Merah a assassiné il y a trois ans, en mars 2012, trois militaires ainsi que trois enfants et un enseignant d'une école juive de Toulouse avant d'être abattu par les forces de l'ordre lors de l'assaut de son logement. En mai 2014, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait annoncé que les autorités soupçonnaient Souad Merah, la soeur du djihadiste de Toulouse, d'avoir rejoint son compagnon en Syrie avec ses quatre enfants. Tout en restant prudent, Wassim Nasr, journaliste à France 24 et spécialiste du djihadisme, a rappelé sur Twitter que le 11 mars, jour qui a suivi la diffusion de la vidéo, correspond au début des attaques de Mohamed Merah. "Ce timing n'est pas le fruit du hasard mais il est pensé et réfléchi par les spin doctors de l'État Islamique à l'adresse de la France", écrit-il. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant