Paris: en tête du classement, W-Street en bout de course ?

le
0

(CercleFinance.com) - Le CAC40 (+0,1% à 4.335Pts) aligne bien une 5ème séance de hausse consécutive mais il a subi une petite vague de dégagements durant le 'fixing' (la plupart du temps, c'est un 'coup de pouce' qui vient doper l'indice) qui a réduit le gain de +0,35% à +0,09%, alors que Wall Street reculait un peu plus nettement que depuis l'ouverture.

A la mi-séance, les indices US étagent leur repli entre -0,1% pour le Dow Jones, -0,18% pour le 'S&P' et -0,25% pour le Nasdaq. Après la série gagnante des 10 derniers jours (et un 9 sur 10 à la hausse), cette consolidation demeure des plus symboliques.

Le CAC40 n'a pas refermé aujourd'hui le 'gap' des 4.392 du 23 juin (il a culminé sous 4.359Pts): peut-être se réserve-t'il une cartouche pour le 14 juillet, ou le 15 qui marquera la veille du départ en vacances de nombreux gérants.

Le rallye haussier a propulsé le CAC de très exactement +300Pts en ligne droite en 5 séances, sans le moindre retracement... scénario caractéristique d'une hausse algorithmique encouragée sinon orchestrée par les banques centrales.

L'Euro-Stoxx50 a clôturé dans le rouge (-0,25% à 2.926, dans le sillage de Milan qui perd 1,15%, Madrid et Francfort s'effritant de -0,35%), faute de relai pour s'élancer à la reconquête des records absolus de fin mai et mi-juillet 2015.

Les indicateurs du jour ne s'y prêtaient pas, Eurostat a fait état d'un repli de 1,2% de la production industrielle dans la zone euro et de 1,1% dans l'Union européenne en mai par rapport au mois précédent.

Les prix à l'importation aux Etats-Unis ont reculé de -4,8% au mois de juin, au lieu de -4,6% anticipé, et après -5% en mai... le retour de l'inflation n'est manifestement pas pour demain, d'autant que le pétrole rechute de -3,9% (le baril de 'WTI' menace d'enfoncer le plancher des 45$).

La chute s'est accélérée après la publication des stocks de pétrole brut US qui ont enregistré une baisse de plus de 2,5Mns barils la semaine dernière aux Etats-Unis, après une contraction de 2,2Mns... mais avec la 'driving season', les réserves auraient diminuer plus nettement.

Au Japon, le gouvernement de Shinzo Abe a révisé en baisse mercredi ses prévisions pour la croissance pour 2016/2017 (de +1,7% à +0,9%) et l'inflation (de +1,2% à +1,4%): la Banque du Japon (BoJ) a donc raté tous ses objectifs malgré la mise en oeuvre de stratégies monétaires d'une ampleur inégalée dans les pays développé.

Pour l'exercice budgétaire suivant, le gouvernement projette une inflation de 1,4%, alors que la BoJ comptait atteindre son objectif durant cet exercice qui sera clos le 31 mars 2018.

En Chine, les importations ont chuté de -8,4% et les exportations de -4,8%: c'est le 20ème mois de dégradation consécutive.

Du côté des valeurs, le titre Casino s'effrite de 0,15% dans le sillage de l'annonce d'un chiffre d'affaires de 10 milliards d'euros au deuxième trimestre, en croissance de 3,8% en organique et de 1,8% en données comparables.

Alstom grimpe pour sa part de 1,65% après avoir fait état d'une progression de 9% de ses revenus à 1,7 milliard d'euros au titre du premier trimestre de son exercice. 'D'ici 2020, le chiffre d'affaires devrait connaître une croissance organique de 5% par an.

La marge d'exploitation ajustée devrait, elle, atteindre environ 7 % en 2020 tirée par le volume, le mix produit et les impacts des actions d'excellence opérationnelle', a également indiqué le groupe.

Leader du CAC 40, Nokia (+4,5%) a signé un accord croisé de propriété intellectuelle avec le géant sud-coréen Samsung qui va selon le groupe finlandais lui permettre de renforcer sa position dominante dans les technologies programmables, ce qui devrait avoir un impact positif sur les ventes dès le troisième trimestre 2016.

Enfin, son premier poursuivant Accor (+3,35%) a annoncé la filialisation puis la cession partielle de la division HotelInvest, sa division détenant les murs d'hôtels.

Le géant hôtelier entend en ouvrir le capital afin de se concentrer sur l'exploitation des établissements via la branche HotelServices, une opération qui devrait se concrétiser d'ici la fin du premier semestre 2017.

Les valeurs pétrolières trustaient logiquement les dernières places au sein du SBF-120 avec Maurel et Prom à -3,4%, Technip à -2,3%, Total à -1%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant