Paris: en territoire positif avant l'avalanche de résultats.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris réduit ses gains, mais reste dans le vert à l'entame d'une semaine d'une exceptionnelle densité.

Vers 15h45, le CAC 40 gagne un peu moins de 0,2% à 4.389 points.

'On démarre la semaine dans un calme relatif, mais ce ne sont pas les catalyseurs potentiels qui vont manquer cette semaine', prévenait ce matin un trader basé à Londres.

La semaine sera particulièrement riche avec une salve de résultats en Europe et aux Etats-Unis - BP, Caterpillar, McDonald's, Apple, Bayer, BASF, Facebook, Shell, Credit Suisse, Alphabet, Barclays, ExxonMobil, Airbus Group, Michelin, BNP Paribas, Total, L'Oréal, ArcelorMittal pour ne citer qu'eux -, mais aussi la décision de la Fed et les stress tests bancaires européens vendredi.

'La question va être de prendre la mesure de l'état de santé des banques italiennes', souligne un gérant à ce propos.

Du côté des indicateurs, l'indice Ifo du climat des affaires outre-Rhin a reculé à 108,3 ce mois-ci, contre 108,7 en juin.

Sur le marché des changes, l'euro grignote un peu de terrain face au dollar à 1,098, alors que le baril de Brent chute de 1,7% sous les 45 dollars.

Concernant les valeurs, Seb engrange 6,9% et reste leader du SBF 120. Le groupe a fait état ce lundi matin d'une croissance de 2,4% de ses ventes au titre du premier semestre, tandis que son bénéfice net a crû de 8 millions d'euros sur un an à 62 millions. Dans ces conditions, Seb dit viser pour 2016 une croissance organique de ses ventes supérieure à 5% ainsi qu'une progression de son résultat opérationnel d'activité supérieure à 10%.

Deuxième du palmarès, Sartorius Stedim Biotech (+4,9%) a également enregistré une amélioration de ses résultats à fin juin. Surtout, la société vise désormais une croissance de son chiffre d'affaires de 17 à 20% à taux de change constant, contre une prévision précédente dans une fourchette comprise entre 12 à 16%.

A contrario, le titre Air France-KLM cède 2,7% alors que 2 organisations syndicales représentatives de personnels navigants commerciaux (SNPNC-FO et UNSA-PNC) de la compagnie aérienne française ont maintenu leur préavis de grève pour la période du 27 juillet au 2 août prochains, ce qui montre que les tensions sociales sont encore fortes.

Enfin, GTT cède encore 0,8%, les investisseurs poursuivant leurs dégagements après l'avertissement lancé jeudi soir par le spécialiste du transport du GNL.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant