Paris: en retrait, les 4.400 pts difficilement préservés.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a basculé dans le rouge en fin de matinée et devrait s'y maintenir jusqu'à la cloche.

Vers 16h15, le CAC 40, privé de catalyseurs, se replie en effet d'un peu plus de 0,7% environ à 4.406 points. Les indicateurs du jour sont par ailleurs décevants.

'Le grand évènement de la semaine sera probablement la réunion de la Banque d'Angleterre, le marché se demandant si elle va ou non décider une baisse de taux', estimait ce matin Tony Cross, analyste de marché chez Trustnet Direct.

Au chapitre macroéconomique, l'indice PMI Markit manufacturier de l'Eurozone s'est inscrit très légèrement au-dessus de sa dernière estimation flash de 51,9 à 52 le mois dernier, mais a tout de même révélé une baisse de 0,8 de l'activité du secteur en rythme séquentiel.

De l'autre côté de l'Atlantique, la croissance de l'activité manufacturière a ralenti le mois dernier, à en croire l'indice ISM manufacturier, ressorti à 52,6 contre 53,2 en juin, alors que les économistes l'attendaient en moyenne autour de 53.

De même, le Département du Commerce a fait état d'une baisse de 0,6% des dépenses de construction aux Etats-Unis au titre du mois de juin. Celle-ci fait finalement suite à un recul de 0,1% en mai, sachant qu'une contraction sensiblement plus marquée de 0,8% avait été annoncée en estimation préliminaire. Le consensus escomptait par ailleurs une hausse de 0,7% en juin.

Sur le marché des changes, l'euro s'effrite de 0,1% environ face au dollar à 1,1167, tandis que le baril de Brent se replie de 1,7% à 42,8 dollars.

A propos des valeurs, BNP Paribas et Société Générale lâchent respectivement 0,9 et 3,4% après les stress tests bancaires européens. Ces dernier ont toutefois révélé que, 'sauf dégradation de la conjoncture, le système ne nécessite pas de recapitalisation', dixit les analystes d'Oddo.

Le titre Legrand (+4,3%) reste pour sa part en tête de l'indice phare après l'annonce d'un bénéfice net part du groupe stable à fin juin, d'une hausse de 3,1% du bénéfice opérationnel et d'une confirmation des objectifs annuels.

L'action Veolia prend, elle, 1% après un la présentation d'un résultat net courant part du groupe de 342 millions au premier semestre, en hausse de 6,4% et de 10,1% à change constant.

A contrario, Air Liquide perd 3,2% après s'être dit confiant pour l'ensemble de l'année 2016 malgré un léger recul de son résultat net au premier semestre.

Enfin, Amundi (+6,2%) est toujours leader du SBF 120 après la divulgation de résultats semestriels attestant d'une belle résistance.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant