Paris: en retrait avant la première salve de résultats.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris entame à la baisse une semaine qui sera très dense concernant les publications d'entrprises.

Peu avant 16h, le CAC 40, qui a basculé dans le rouge de façon a priori définitive vers 11h, abandonne un peu moins de 0,8% à 4.39 points.

'Les nouvelles préoccupantes en provenance de Turquie où un putsch a échoué pendant le week-end ne pénalisent pas trop la tendance', tempérait toutefois un trader en poste à Londres ce matin.

Les analystes techniques estiment qu'en cas de franchissement des 4.410 points - sa résistance oblique de moyen terme -, l'indice phare pourrait se donner comme prochain objectif le pivot des 4.444 points, voire le ralliement des 4.600 points.

Dans l'immédiat, l'euro grappille un peu moins de 0,2% face au billet vert à 1,1051, tandis que le baril de Brent lâche à présent 1,7% à 47,2 dollars.

Sur le front des valeurs, bioMérieux (+3,9%) domine le SBF 120 dans le sillage de l'annonce d'un chiffre d'affaires d'un peu plus d'un milliard d'euros à fin juin, soit une hausse de 7,2% en données publiées par rapport aux 6 premiers mois de l'exercice clos.

Son premier poursuivant SPIE (+2,6%) a pour sa part rapporté avoir signé le 13 juillet un accord via sa filiale allemande afin d'acquérir plusieurs sociétés du groupe Comnet, une transaction encore sujette à l'approbation des autorités allemandes de la concurrence.

Le rachat d'ARM Holdings par le japonais SoftBank sur la base d'une prime de 43% profite par ailleurs aux valeurs high-tech à l'image de STMicroelectronics, qui à rebours de la tendance avance de 1,2%.

La semaine sera donc particulièrement rythmée au chapitre microéconomique avec notamment le chiffre d'affaires du premier trimestre de l'exercice d'Ubisoft, les comptes semestriels d'Eurotunnel, de Dassault Systèmes et de TF1, ou encore les revenus des 6 premiers mois de l'exercice d'Hermès, de Korian-Medica et d'Orpea.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant