Paris: en nette hausse sur fond de repli de l'euro.

le
2

(CercleFinance.com) - Mal orienté en début de séance, le CAC 40 est désormais très au-dessus de la ligne de flottaison, mais la volatilité reste de mise...

Vers 13h45, l'indice phare engrange un peu moins de 1,5% à 4.389 points, alors que l'euro abandonne 0,4% face au dollar à 1,1176 et que le baril de brut léger américain (WTI) est pratiquement stable à 48,1 dollars.

'Techniquement, notre graphique à un mois reste à la prudence', a toutefois prévenu ce matin Barclays Bourse, rappelant par ailleurs qu'une première résistance se situe à 4.400 points.

Les analystes de Cerulli Associates évoquent pour leur part une incertitude persistante avant le référendum britannique sur la sortie de l'Union européenne, prévu le 23 mai.

Sur le front des indicateurs, l'indice ZEW du sentiment économique en Allemagne a fortement baissé au mois de mai, reflétant notamment les inquiétudes liées au prochain référendum britannique. Il a en effet reculé de 4,8 points d'un mois sur l'autre pour ressortir à 6,4, alors que les économistes l'attendaient au contraire en progression à 12.

Outre-Atlantique, le chiffre des ventes de logements neufs au titre du mois écoulé sera connu dans l'après-midi.

S'agissant des valeurs, Seb fait feu de tout bois ce mardi. L'action flambe en effet de 11,3% dans le sillage de l'annonce du rachat du groupe allemand WMF pour 1,585 milliard d'euros. Numéro un mondial des machines à café professionnelles et leader des articles culinaires en Allemagne, WMF a généré l'an passé un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros et un Ebitda de 118 millions.

Le titre Scor (+3,9%) est également à la noce alors qu'UBS a initié sa couverture du titre avec une recommandation 'achat' et un objectif de cours de 32 euros, le réassureur français étant le seul de son sous-secteur pour lequel le broker helvète anticipe une progression des résultats.

Enfin, Eurosic (+0,1%) a confirmé hier soir les termes de son OPA sur Foncière de Paris (-5,8%), pourtant inférieurs à ceux annoncés par une troisième foncière cotée très présente dans les bureaux à Paris, Gecina (+0,4%). Principal actionnaire à hauteur de près de 30% de Foncière de Paris, Covéa a néanmoins indiqué préférer l'offre d'Eurosic.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4405433 il y a 9 mois

    Cercle Finance ne peut s'empecher de faire des commentaires que je qualifierai de mauvaise foi baissière. Messieurs les journalists, commentez les articles avec objectivité ca monte c'est certainement contraire à votre vue mais acceptez le plutot que de tellement vous raccrocher aux ( aucune raison fondamentale , incomprehensible, montée dans le vide, un coup d'algo etc...). Merci

  • patbri70 il y a 9 mois

    Référendum britannique prévu le 23 juin et non le 23 mai comme indiqué il me semble.