Paris: en contact avec les 4300Pts, grand écart avec WStreet

le
0

(CercleFinance.com) - Le CAC40 aligne une 3ème séance de repli (-2,24%) pour une perte hebdomadaire cumulée de -2,6%. Le manque de relais à la hausse, l'échec sous 4.500, les incertitudes liées au Brexit, les craintes d'un resserrement monétaire aux Etats-Unis un peu à contretemps cet été plombent l'indice parisien.

Et pour ne rien arranger, la rechute des cours du pétrole (sous 49,6$) pèse sur des poids lourds comme Total (-1,8%) et les valeurs bancaires (par contagion avec les banques US qui financent les producteurs de pétrole de schistes).

A Londres le FTSE perd 1,8%, le DAX dévisse de 2,5%, la lanterne rouge revenant à Lufthansa qui a dévoilé jeudi soir de faibles chiffres de trafic pour le mois de mai, et annoncé le prochain départ de sa directrice financière.

Le repli de Paris contraste avec la résilience de Wall Street qui affiche un repli limité avec des écarts qui vont de -0,4% (Dow Jones) à environ -0,8% (Nasdaq).

Du coté des statistiques, l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan a été mesuré à 94,3 points pour le mois de juin, à comparer à 94,7 le mois précédent.

Cette légère baisse s'avère tout à fait conforme aux attentes des économistes, puisqu'ils tablaient sur un indice 'UMich' à 94,3 points en moyenne.

'Selon une enquête du Wall Street Journal publiée hier, une majorité d'économistes d'institutions bancaires estiment que la Fed va relever ses taux d'intérêt cet été, en dépit de la faiblesse inattendue du rapport sur l'emploi de mai', pointe un gérant de Barclays Bourse.

Le professionnel considère que si le rapport sur l'emploi de juin est bon et s'il n'y a pas de 'Brexit', les paris restent ouverts pour une augmentation du loyer de l'argent en juillet.

Sur le front des valeurs, Nokia (-1%) a annoncé son intention de racheter Gainspeed, start-up spécialisée dans les architectures d'accès distribuées pour les services câblés.

Le CAC est clairement plombé par les financières avec Société Générale -4,5%, AXA -4,2%, BNP-Paribas -3,4% et Crédit Agricole -3%.

Credit Suisse a confirmé son conseil acheteur de 'surperformance' sur l'action Dassault Aviation après qu'Airbus ait annoncé sa sortie du capital de l'avionneur français. Selon les analystes, cette nouvelle lève la principale hypothèque qui pesait sur le titre. L'objectif de cours est maintenu à 1.360 euros.

Morgan Stanley a renouvelé sa recommandation 'sous-pondérer' sur Eutelsat avec un objectif de cours abaissé de 16 à 15 euros dans l'attente d'un nouveau plan pour le groupe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant