Paris écrase Bastia

le
0

Le Paris-Saint-Germain glane la cinquième coupe de la ligue de son histoire en écrasant Bastia 4 à 0. Avant sa suspension, Zlatan Ibrahimović a régalé avec un joli doublé.


PSG - Bastia
(4-0)

Ibrahimovic (21'), Ibrahimovic (40'), E. Cavani (79'), E. Cavani (91') pour Paris S-G


C'était son match. Il sera suspendu pour les quatre prochaines rencontres de Ligue 1 suite à ses insultes envers le corps arbitral, après le match contre Bordeaux. Alors, le Z s'est énervé. Ibrahimović a offert un joli doublé, sorte de cadeau à son club avant son mois sabbatique. Il en aura même inspiré un autre. Le PSG a réussi l'un de ses premiers travaux, et peut penser à Barcelone, en toute tranquillité.
Un Ibra de gala
Un avant-match tendu, un Fréderic Thiriez qui joue à cache-cache dans les tribunes et un Ibra bouillant. Le décor est planté pour cette finale de coupe.
Venu en grand favori, le Paris-Saint-Germain monopolise le ballon au Stade de France. Les Bastiais mettent de l'engagement, comme annoncé. Les quinze premières minutes ressemblent à un cafouillage plus qu'à un match de football. A la vingtième, suite à une faute de Squillaci bien provoquée par Ezequiel Lavezzi, l'arbitre du soir, Monsieur Bastien applique la tristement fameuse double peine. L'ancien Monégasque est exclu et laisse ses partenaires en galère. Le coach bastiais, Ghislain Printant sort Danic pour faire entrer Peybernes. A cinq minutes de la pause, suite à un énième débordement d'Aurier, Ibra récupère aux vingt mètres et ajuste Aréola. Match plié. Avant la mi-temps, Pocho Lavezzi rate son face à face routinier. Même Marco Verratti s'est permis de tenter une reprise de volée. Nicolas Douchez, titulaire en coupes fait valoir son titre de meilleur emploi temporaire de France (à la lutte avec Zoumana Camara). Absolument rien à faire pour la doublure de Sirigu.
Un SC Bastia résigné
A la mi-temps, Printant aurait pu montrer à ses joueurs le discours de Bielsa sur l'injustice pour les remotiver. Il n'en est rien. Au retour du vestiaire, le match ressemble au jubilé d'Ibra. "Les amis d'Ibrahimović" le cherchent, et le Suédois décide de jouer…











Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant