Paris: dopé par un rebond plus fort que prévu du PMI en août

le
1

(CercleFinance.com) - Le CAC40 s'est offert une hausse de 0,72% à 4.421,5Pts mais il en termine à une quinzaine de points de son maximum du jour: la hausse dépassait alors +1,1% mais les volumes ne sont toujours pas au rendez-vous avec 1,615MdsE à 17H29 et 2,21MdsE en clôture.

Paris s'est apprécié grâce aux valeurs financières avec un tir groupé des financières avec +2,8% sur Sté Générale, +2,25% sur AXA puis 2,1% sur BNP-Paribas puis Crédit Agricole.

Attendu quasi stable à l'ouverture, les acheteurs ont pris la main dès la publication d'indicateurs d'activité ('flash PMI') signalant une spectaculaire amélioration de la conjoncture en France au mois d'août (de 50,1 à 51,6 en 1 mois, n'est-ce pas trop beau pour être vrai ? Le marché ne se pose manifestement pas la question).

Des chiffres français si bons (le PMI des 'services' bondit de 49,9 vers 52) qu'ils expliquent à eux seuls la progression marginale de l'indice 'flash composite' de Markit en zone euro à 53,3 contre 53,2.

En Allemagne en revanche, le PMI composite se replie à 54,4 en août contre 55,3 en juillet, le PMI manufacturier retombe à 53,6 et le PMI des service chute vers 53,3 contre 54,6, un plus bas de 15 mois.

Aux Etats Unis, déception sur le 'flash PMI' manufacturier qui chute en effet de 52,9 vers 52,1 en août... mais c'est compensé par l'explosion de +12,4% des ventes de logements neufs en juillet (soit +31,5% sur 12 mois).

Le S&P500 en a profité pour égaler son record historique absolu à 2.193,6Pts et le Nasdaq à battu le sien à 5.276Pts.

A mi-séances, les scores semblent figés (depuis 2 heures) avec le Dow Jones à +0,15% puis le 'S&P' et le Nasdaq à +0,28%.

L'Euro-Stoxx50 profite de la locomotive américaine et affiche un solide +1,13% à 2,993 (contre 3.002 au plus haut du jour) et le CAC40 est venu tester les 4.436Pts.

D'après Vincent Ganne, analyste pour FXCM, l'analyse technique du marché parisien offre toujours un message positif tant que le support des 4300/4350 points est préservé.

'Mais pour pouvoir défendre un scénario haussier d'ampleur pour le marché parisien d'ici la fin de l'année, il faut dépasser la résistance des 4500 points, et de manière significative', prévient le stratège.

Après sa forte ascension de la 1ère quinzaine du mois d'août, le baril de brut léger américain cède 0,5% à environ 47,10$ alors que l'euro fait preuve d'une certaine vigueur autour de 1,1340 face au billet vert (les cambistes ne croient pas à une hausse de taux le 21 septembre et encore moins début novembre).

Parmi les valeurs parisiennes, Schneider Electric gagne 1,6% alors que Bloomberg rapporte que le groupe français évalue l'opportunité de vendre à bon prix sa filiale DTN. Selon les informations de l'agence de presse, DTN serait valorisée jusqu'à 1,5 milliard de dollars, soit l'équivalent de 1,3 milliard d'euros environ.

Teleperformance ajoute encore 3,65% à ses gains de la veille, les analystes continuant de saluer l'acquisition de l'américain LanguageLine Solutions, HSBC a relevé sa recommandation à 'achat' et rehausse son objectif de cours de +15%.

A noter l'envolée du titre Metabolic Explorer (+17,1%) après la signature d'un accord visant à évaluer la faisabilité d'une offre technologique combinée à partir de leurs technologies respectives.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jep02 il y a 3 mois

    Comment le PMI des services peut il grimper, alors que le même jour on annonce une baisse sans précédent du nombre de touristes étrangers et, partant, d'une baisse importante des dépenses de restauration et d'hôtel ? Le PMI doit écouter en boucle "Radio Elysées".